« Berrymania » : Ne vous faites pas avoir !

« Berrymania » : Ne vous faites pas avoir !

A Abidjan on ne jure que par ce téléphone qui semble ne pas avoir de concurrent. Le BlackBerry est le téléphone qui fait courir les Ivoiriens. Si les marchants de téléphone portable avaient pion sur rue au tout début de l’invasion du BlackBerry, les compagnies de téléphonie veulent aujourd’hui rattraper le retard. Mais attention : acheté dans un magasin ou sur le marché le BlackBerry peut réserver des surprises !Le buzz du BlackBerry

Après la folle période des portables multimédia, ceux à écrans tactiles ou à deux SIM et du célèbre iPhone, Abidjan vit désormais au rythme du BlackBerry. Ce téléphone aux multiples applications et au design hi-tech fait jazzer les uns et les autres. La mise sur le marché de nouveaux modèles alimente les conversations et les férus de téléphone à la mode ne manquent pas d’occasion pour passer dans la nouvelle dimension. Il faut débourser entre 150.000 FCFA et 300.000 f CFA pour un BlackBerry. Ces prix ne donnent nullement des sueurs froides aux amoureux du téléphone qui n’hésitent pas à écumer les marchés et magasins de la capitale à la recherche de la dernière série. Malheureusement plus un objet a du succès, plus il est sujet à la contrefaçon et à toute sorte de trafic. Acheter un BlackBerry semble être une affaire toute simple mais les connaisseurs et les vieux routiers de la filière portable à Abidjan nous disent le contraire. Sur les pas des commerçants et acheteurs du BlackBerry nous nous rendons dans deux points stratégiques du business du téléphone : le Black d’Adjamé et la Gare de Bassam à Treichville (quartier populaire). Entre pic-pockets, receleurs et vendeurs, il nous donne quelques conseils pour ne pas tomber sur un téléphone à problème.

Quelques astuces à retenir avant tout achat

Beaucoup de personnes ne veulent pas acheter des portables simlockés (verrouillés par les maisons de téléphonie mobile) voici pourquoi elles viennent directement sur le marché se ravitailler mais il faut faire attention. Soro est vendeur de téléphone portable au Black market d’Adjamé, il nous donne quelques conseils pour éviter de se faire plumer aussi bien pour l’achat d’un BlackBerry que de tout autre téléphone portable. « N’achetez jamais un Blackberry ou même un quelconque téléphone portable avec un vendeur à la sauvette : dans 80 % des cas le vendeur vient de le voler. Si vous l’achetez en seconde main faite le vérifier par un bon électronicien même si vous le reprenez à votre meilleur ami. Le vrai Blackberry n’est pas un téléphone mais un bijou NTIC qui sert à communiquer. Si quelqu’un s’en sépare c’est en grande parti parce que le téléphone vient d’avoir un problème. Exigez toujours un acte de vente sinon vous risquez de vous retrouver en prison pour recel ».

Toujours s’adresser à un expert

Moustapha nous attend à la gare de Bassam : sa spécialité est le dépannage des portables. Lui aussi à quelques conseils pour nous. « Vous voyez ce téléphone, vu son apparence il doit être bon ; mais si je vous le vends il vous sera utile juste deux semaines car son système est infecté par un virus. Aucune barrière n’existe plus vraiment contre les programmes malveillants et avec la vague des chinetok (produit contrefait venant en général d’Asie) tout est possible. Plus un BlackBerry à des applications installées, plus il est un potentiel nid de virus car rares sont ceux qui payent pour les applications qu’ils téléchargent ».

Etre prudent pour éviter le ‘’Blackborry’’ !

BlackBerry à ne pas confondre avec BlackBorry ! La seconde expression issue de l’argot ivoirien désigne toute camelote sans valeur qu’on vous revend en lieu et place du vrai BlackBerry. Le mot ‘’Borry’’ placé à la fin de l’expression signifie en Dioula fuir car généralement le faux vendeur se tire avec vos sous une fois l’affaire conclue. Alors pour ne pas être un ‘’gaou’’ (ignorant) à la merci des petits délinquants soyez prudent ! Si vous achetez votre BlackBerry sur le marché faite le dans un magasin et non sur une étale dans la rue : respectez les prescriptions du vendeur et faites vous rembourser automatiquement si le téléphone ne répond pas à vos aspirations. De nombreux clients courent depuis des mois après des commerçants véreux pour récupérer leur argent après l’achat d’un BlackBerry défectueux

À propos de l'auteur

Suy

Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *