Pourquoi je m’appelle Ouédraogo

Pourquoi je m’appelle Ouédraogo

En Afrique les noms ont généralement une histoire. La mienne Ouédraogo en a une. Pour la connaitre, il faudrait connaitre l’histoire de la princesse Yennega.

Une representation de la princesse Yennega

Il y a longtemps dans le royaume du Dagomba situé dans l’actuel Ghana, vivait un roi très puissant. Ce roi avait une fille du nom de Yennega. La petite fille était réputée pour son maniement exceptionnel des armes et tant qu’une grande cavalière. Elle dirigeait même l’armée de son père. Redoutable, Yennega a soumis de nombreux village. Au fil du temps alors qu’elle gagnait en âge, Yennega se rendit compte qu’une fille n’était pas seulement faite pour  monter à cheval et faire la guerre, elle devait aussi se marier. Le roi aimait tellement sa fille qu’il refusait de la lasser se marier.Mais une nuit, alors que tout le monde dormait Yennega enfourcha un étalon blanc et s’enfuit du royaume de son père. Elle se laissa guider par le cheval et se retrouva un jour dans une brousse toute épuisée et  affamée. Elle rencontra Rialé, un chasseur d’éléphants. Après plusieurs mois de vie commune, l’amour naquit entre la princesse Yennega et Rialé le chasseur d’Éléphants. Ils se marièrent et de leur union naquit Ouédraogo (Cheval mal) en l’honneur de l’Etalon qui l’avait auprès du chasseur. Ouédraogo signifie donc Etalons. Peu après, Yennega est allé présenter son fils à son père. La colère de celui-ci, déjà dans le chagrin, s’était apaisée. Une grande fête fut organisée à l’honneur de Ouédraogo et au Couple Rialé-Yennega. Lorsque Yennega quitta son père, le roi lui fit accompagner par certains de sujets. Tous les descendants de Ouédraogo portent son nom. Devenu grand, Ouédraogo s’installa  dans la région de l’Oubritenga actuel Ouagadougou. Il est l’ancêtre des Mossi. C’est un peu

Voila comment je porte le nom Ouédraogo. Je suis descendant de la princesse Yennega. Le trophée décerné au lauréat du Festival Panafricain de Ouagadougou (FESPACO) s’appelle l’Etalon d’Or de Yennega en reconnaissance au courage de cette héroïne.

Mais une chose Je suis plutôt Ouédraogo de Ouahigouya au nord du Burkina Faso et non de Ouagadougou la capitale. Je suis ce qu’on appel un Yadéga. Pour mieux comprendre cela, referez-vous à la cérémonie du faux départ du Mogho Naba.  http://lemessagerdafrique.mondoblog.org/2010/10/10/ceremonie-du-faux-depart-symbole-du-pardon-du-mogho-naaba-chef-des-mossi-de-ouagadougou/

Histoire de la princesse Yennega http://kwanzaamillenium.wordpress.com/2010/07/29/le-cheval-de-la-princesse-yennega/

À propos de l'auteur

Boukari Ouédraogo

Boukari Ouédraogo est journaliste multimédias et blogueur burkinabè passionné des nouveaux médias, du cinéma et du sport. Il blogue depuis 2009 pour le compte de Mondoblog.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *