L’Alassanisme aura-t-il raison du RHDP ?

L’Alassanisme aura-t-il raison du RHDP ?

Malgré les contestations du PDCI (Parti Démocratique de Côte d’Ivoire) soutenu par le RHDP (Rassemblement des Houphouétistes pour la Paix et la Démocratie, le Conseil Constitutionnel Ivoirien a validé les résultats du premier tour de l’élection présidentielle. c’est désormais clair pour les Ivoiriens, Alassane Dramane Ouattara (ADO) et le président Gbagbo Laurent se feront face dans moins de 14 jours pour le second tour de l’élection. Dans la foulée de l’après annonce des résultats, La Majorité Présidentielle (LMP) ne s’est pas fait prier  pour reprendre son bâton de pèlerin car l’objectif est d’imposer Gbagbo Laurent au soir du 21 Novembre comme Président.Dans l’opposition les choses semblent trainer : entre grogne et attente des nouveaux mots d’ordre, le RHDP stagne ! Cette situation a suscité une nouvelle interrogation au sein de la classe des électeurs : le report des voies des autres partis du RHDP vers le RDR sera-t-il possible ? Que pensent certains Ivoiriens du cas ADO ? Sont-ils prêts à avoir l’ex-premier ministre Houphouët comme président ? Les échos de la rue ne semble pas lui être favorable…

De mémoire d’Ivoirien on reconnaitra facilement que le sieur Alassane Dramane Ouattara est l’homme politique qui a le plus défrayé la chronique depuis la mort de Félix Houphouët Boigny. L’économiste du vieux, celui qui contre les recommandations de la constitution Ivoirienne a osé s’opposer à Henri Konan Bédié pour succéder au père fondateur. Depuis cet épisode de la politique nationale, les problèmes de l’homme n’ont pas cessé. Victime de l’Ivoirité, il est jusqu’à ce jour considéré comme un étranger, un burkinabé ! Grâce aux accords de sortie de crise celui qu’on qualifie dans la rue ‘’d’Ivoirien de consensus’’ peut enfin se présenter comme candidat. Ce compromis sera difficilement digéré ou pas du tout par les partisans du président Gbagbo Laurent. Cette logique selon laquelle ADO est étranger est encrée dans la tête des Ivoirien depuis 1993 ! 17 ans que plusieurs Ivoiriens sont convaincus qu’ADO est burkinabé. Le RHDP pourra t-il convaincre le peuple du contraire en seulement 14 jours ? Au-delà de sa nationalité dite ‘’douteuse’’, ADO traine la réputation d’homme ‘’à l’origine de tous les maux Ivoiriens’’. Le second tour de l’élection présidentielle consacre donc une expression qui résume mieux ce concentré de problème socio-politique qu’est ADO : L’Alassanisme !

L’opposition aura donc fort à faire pour imposer son candidat. La bonne fois des militants du PDCI sera donc mise à l’épreuve et l’on jugera par la même occasion du poids de son leader Henri Konan Bédié. Son appel à voter pour ADO aura-t-il un écho favorable auprès de nombreux militants qui sont eux-mêmes le fer de lance de l’Ivoirité ? L’opposition n’aura donc pas la tâche de convaincre par un programme de gouvernement mais devra consolider ses acquis du premier tour en misant sur une stratégie forte de communication pour persuadé les Ivoiriens d’oublier 17 ans de forte conviction. La réalité du premier tour ne sera donc pas forcément celle du second tour.

Suy Kahofi

À propos de l'auteur

Suy

Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *