Les liseurs de journaux du Cameroun

Les liseurs de journaux du Cameroun

Si vous n’êtes pas très au fait de l’actualité camerounaise, ne prenez jamais pour  argent comptant tout ce que Monsieur X ou Madame Y dit avoir lu dans la presse. Le fait est que chez nous des lecteurs de la presse, il en existe 2 variétés. La première et de loin la moins bruyante regroupe ces Hommes qui rentrent dans le kiosque à journaux et en ressortent avec les titres qui leur plaisent ou qui répondent à leur sensibilité. Ceux-ci se laissent très rarement aller à des commentaires enflammés dans la rue.

La deuxième catégorie, la plus connue du fait du trop plein de bruits qu’elle orchestre, est elle constituée de ces personnes qui s’agglutinent le long de la journée autour des kiosques à journaux à scruter les Unes de la presse. Ils sont de véritables « liseurs » de journaux en ce sens que leur seul contact avec l’information contenue dans un journal se limite au contenu des titres de Une auxquels ils ont accès. Mais tenez-vous tranquille, à les écouter commenter l’actualité on a bien l’impression d’avoir affaire à un as ses feuilles de choux. Ce sont eux qui vous affirment mordicus qu’ils ont « eux-mêmes lu dans tel journal que… » ; « Dans le journal tartan pion on a écrit que… » A les entendre, le profane croirait avoir affaire à une voie experte ou mieux à une source d’informations. Et pourtant !

Si vous qui avez  pris la peine d’effectivement lire le contenu d’un journal essayez de leur faire comprendre que le titre de Une peut rentrer en contradiction avec le traitement véritable de l’information, ou encore essayez d’éclairer leur lanterne sur un sujet qu’ils disent maîtriser  sans toutefois avoir d’éléments tangibles pour étayer leur argumentation, eh bien ils vous envoient balader !La raison ? Avant d’être des « liseurs » de journaux nos amis des abords de  kiosques à journaux sont d’abord et avant tout des « sabi-tout » ou encore des « connaissaveurs » qui sont ceux-là qui ont le don de tout connaître et savoir sans jamais rien maîtriser véritablement.

Et vous, dans quelle catégorie de lecteurs doit-on vous loger ?

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *