Sénégal : le mouton qui vaut 4 millions

Sénégal : le mouton qui vaut 4 millions

On ne parle que de lui à l’approche de la Tabaski, le mouton qui vaut 4 millions fcfa. Il s’appelle Yékini (actuel roi des arènes, lutteur invaincu jusqu’à présent) et il est au centre de tous les débats comme celui tenu aujourd’hui sur la radio RFM (une sorte d’appel sur l’actualité version sénégalaise). Ce débat, traitant du thème de la gabegie dont font preuve certains Sénégalais à l’approche des grandes fêtes a pris comme exemple un vendeur très célèbre, Gallo Thiello (ex comédien reconverti dans la vente de mouton), à qui une personnalité aurait proposé 4 millions pour son mouton.Les intervenants, majoritairement des acteurs de la scène politique et médiatique entre autres ont tous condamnés ces agissements qui incitent les populations à faire des dépenses incommensurables dans le seul but d’avoir une bonne image au près des voisins et autres amis. Il faut dire cette gabegie est devenue une tendance au Sénégal, particulièrement à  Dakar où les riches se livrent une compétition ardue dans le but de savoir celui qui dépense le plus. Pour ceci les occasions préférées sont les baptêmes et les mariages. Rappelons qu’avec ces 4 millions, la personnalité dont ont ignore le nom aurait pu s’acheter une quarantaine de moutons voire même le double et faire le bien autour de lui car nombreux sont les pères de famille qui n’arriveront pas, par manque de moyen, à acheter un mouton pour la Tabaski.

Gallo Thiello, propriétaire de Yékini

À propos de l'auteur

Ameth DIA

Blogueur sénégalais, ancien Sanaarois, passionné de jeux vidéo (particulièrement de MMORPG), de Naruto, grand fan de Sexion d'assaut et supporter de l'équipe de France de football.

Archives par auteur

2 Commentaires

  1. dépenser 4 millions dans un mouton juste pour montrer à tes voisins que tu as les moyens; tu rendras compte à Dieu demain. car c’est l’acte qui compte et non la valeur du sacrifice

  2. dépenser 4 millions dans un mouton juste pour montrer à tes voisins que tu as les moyens; tu rendras compte à Dieu demain. car c’est l’acte qui compte et non la valeur du sacrifice

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *