Communiquer, mais à quel prix ?

Communiquer, mais à quel prix ?

MTN zone, Orange bonus zone, Option yor’, Pay for me, yello night… Des options tarifaires pour les communications sur les réseaux de téléphonie mobile au Cameroun, il en existe une bonne flopée à telle enseigne que même l’abonné le plus au fait de celles-ci s’y perdrait. A défaut de proposer des tarifs adaptés à la bourse de tout citoyen, les compagnies de téléphonie mobile ont, par la multiplication des options tarifaires, trouvé une parade pour contenter leurs abonnés et surtout pour « répondre » à la sommation du Gouvernement leur imposant de réduire le coût des communications.Si les tarifs présentés semblent aller dans le sens des recommandations, il faut cependant rentrer dans la profondeur des faits et les interroger. A bien y voir de près on se rend bien compte qu’on a affaire à une grosse escroquerie intellectuelle.

Quelle générosité!

Combien de  fois a-t-on vu des personnes se plaindre d’avoir épuisé leur crédit de communication au bout de quelques minutes passer au téléphone alors qu’au moment de l’émission de l’appel sur l’écran s’affichait 90% de réduction ? Vous voulez avoir le cœur net et décidez de renter en contact avec le service client ? Eh bien vous vous laissez entendre qu’il est bien possible qu’au cours d’une communication le pourcentage de r éduction du coût change. Soit ! Plus grave encore est la pratique des heures creuses. Si vous faites un tour par ici et vous vous rendez compte que certains de nos compatriotes sont asthéniques aux premières heures de la journée, sachez que ceux-ci sont passés maîtres en « communications nocturnes ». La faute aux opérateurs de Télécom qui ont eus l’ingénieuse idée de programmer leurs heures creuses à des moments les plus inopportuns pour dire le moins. Ne soyez donc pas étonnés de voir qu’autour de vous nombre de vos proches passent en moyenne 1/3 de la nuit l’oreille scotchée au téléphone. C’est que Le camerounais ordinaire, démunis de son état, peu importe les ennuis sur le plan sanitaire que cela pourrait engendrer, ne peut s’empêcher de rater L’OCCASION de communiquer avec le maximum de correspondants.

N’allez surtout pas croire que tout s’arrête à ce petit jeu d’options tarifaires faussement avantageux pour les abonnés, que non ! L’occasion faisant le larron, ces derniers temps avec la célébration des 10 ans de l’avènement de la téléphonie mobile au Cameroun les abonnés sont submergés par des annonces pompeuses leurs faisant part d’autres « surprises ( ?) » à venir. Allez donc savoir lesquelles ! Eh bien  nos « chers opérateurs » de Télécom se proposent de nous faire gagner des 4×4 par le biais  d’une campagne de jeu-concours ! Au final ce sont toujours les mêmes abonnés qui paieront l’addition. Parce que muent par le rêve que leur vend leur opérateur, ceux-ci vont « consommer à cœur joie » les offres « mirobolantes » qu’on leur ferra miroiter car, pour reprendre une célèbre pub d’ici, UN JOUR EUX AUSSI PENSENT POUVOIR GAGNER GROS !

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *