SMS, son amour du moins son « sport » favori

SMS, son amour du moins son « sport » favori

J’ai entendu, au cours de la semaine dernière, que les jeunes guinéens étaient interdits de toute envoie de SMS. Les autorités auraient demandé à tous les opérateurs téléphoniques de verrouiller ce service. Les pauvres ! Ils en souffrent. J’ai d’ailleurs reçu l’appel d’une amie qui en pleurait vu l’état de vache maigre qu’elle vit actuellement ; difficile de recharger son téléphone. Mais le problème ne se trouve pas en Guinée.

Revenons Sénégal. J’ai pensé à  une telle situation au pays de la téranga : comment elle sera vécue ? Si les jeunes guinéens en souffrent, je connais un ami qui pourrait peut être en mourir. La preuve, c’est l’histoire qui suit.

23 heures dans une chambre de campus à l’Université de Dakar. Presque tout le monde est au lit, certains ronflent déjà. C’est normal ; il y a cours le lendemain. Dans ce calme, accompagné bien sûr par la mélodie des ronfleurs, le téléphone sonne : « clin clin, j’ai un message pour toi » annonce une voix féminine. Ce petit bruit ne réveille certes pas ceux qui dorment mais pour ceux qui regardent encore le plafond cela ne laisse pas indifférent. A voir comment l’amis lisait ce message, un gros sourire qui fend la bouche jusqu’à l’oreille, on se rend compte qu’il s’agit d’un « cheri t m mank » ou « bb  gtm, dor b1 » bref d’un message d’amour. Les connaisseurs de SMS savent décrypter ces mots quelle que soit la manière dont ils ont codés.  

SMS, rester en contact à moindre coût

Revenons à nos moutons. Cette première sonnerie n’est que le début d’une longue série de SMS d’amour qui doivent pleuvoir tout au long de la nuit. Mais pourquoi choisir cette période de la nuit pour tchatcher ? La réponse est simple pour mon ami : les SMS ne coûtent que 5 F CFA des fois à pareille heure s’il y a promo sinon c’est à ce moment que sa conjointe est disponible. Donc 200 F de crédit font 40 SMS pour lui s’il y a promo, de quoi  faire une nuit blanche : « L’avantage du SMS est qu’on peut dire beaucoup de chose avec peu de frais en prenant tout son temps. J’écris plus de messages que je n’appel directement. C’est mon sport favori. Je crois que je ne pourrais pas passer une seule journée sans SMS ». C’est donc la meilleure manière (SMS) pour un pauvre étudiant de rester en contact avec son amour qui est loin sans débourser beaucoup d’argent parce que l’appel coûte cher surtout quand il s’agit de vouloir parler tous les jours à son âme sœur.

Et si le service SMS était verrouillé ? Alors on sent la confusion après cette question. Un effort tout de même et la réponse : « Ce serait comme se réveiller le matin sans prendre son petit déjeuner »    

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *