Interview à un bureaucrate mauritanien :

Logo Mondoblog

Dans la journée du Lundi 29 novembre 2010, le jeune blogueur “Citoyen est allé à la rencontre d’un monsieur de la finance, dans un des restaurants du “prince“ (en plein centre ville), afin de recueillir les opinions de cette dernier, sur le téléphone portable.

1- Que trouvez- vous de bien au téléphone portable ?

“Jeune frère“, ce petit appareil est une révolution du troisième millénaire. Je me souviens encore, que si je me déplaçais pas jusqu’au village, je ne pouvais parler avec ma mère ; alors que maintenant, de n’importe quel point du globe, il suffit juste que l’envie me prenne, vois- tu ? Je n’ai plus besoin de hurler le nom de la secrétaire ; ou encore de laisser la porte du bureau ouverte, j’utilise tout juste cet objet et c’est fait. Je peux prévenir mon épouse, depuis le bureau, que mon boss passe aujourd’hui chez nous à la maison, qu’elle fasse le nécessaire, etc. etc.… C’est du tic au tac !

2- Que lui trouvez- vous de mal, dans ce cas ?

Ah ! Très bonne question, “jeune homme“. Il est la première source des disputes à la maison. C’est aussi le plus grand perturbateur du travail. Quand on a un dossier sous les yeux, c’est en ce moment, qu’il se met à sonner ; il favorise le ralentissement des activités d’une société, car les employés y passent plus de temps que sur les documents de travail, surtout les femmes dans les services. Ah, les femmes ! Il faut, chaque mois, leur acheter le dernier modèle, sinon rien pendant les nuits…

3- Quelle conclusion faites- vous dans ce cas ?

Non, c’est bien ! De toutes les façons, moi, ça m’arrange bien car il me permet de traiter mes différentes affaires (come pour insinuer, les relations en dehors du foyer.

À propos de l'auteur

Diplômé d’une maîtrise en Economie et Gestion, je me vois comme un simple citoyen du monde. J’aimerais être la plume de ceux qui ne savent s’en servir et aussi la bouche de ceux-là qui ont peur de parler. Dénoncer, attirer l’attention sur tel ou tel sujet de la vie quotidienne et qui passerait inaperçu pour la majorité d’entre nous, mais dans le même temps, donner des conseils afin que cesse toute cette injustice des hommes envers leurs frères et surtout après tout, envers eux-mêmes.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *