Le Conseil Constitutionnel se prononce et déclare Gbagbo Président

Le Conseil Constitutionnel se prononce et déclare Gbagbo Président

Paul Yao N’dré Président du Conseil Constitutionnel

On le savait déjà le Conseil Constitutionnel Ivoirien était acquis à la cause du Président Laurent Gbagbo et de nombreux observateurs internationaux l’avaient déjà souligné. Les nombreuses plaintes du candidat du camp LMP ont tous trouvé un écho favorable auprès de l’institution du sieur Yao N’dré. La déclaration n’a surpris personne ici à Abidjan. Bourrage d’urnes, intimidation d’électeurs dans le nord du pays et la liste est encore longue. L’issue de la déclaration ne faisait donc aucun doute : écarter les régions du nord et imposer le candidat LMP.

C’est ce qui a été fait ! Les commissaires LMP ont empêché la proclamation des résultats pour simplement faire remonter le dossier auprès du Conseil Constitutionnel pour clore le débat. En l’absence de résultats provisoires personne ne pouvait donc contesté les résultats. ADO : 48,56 % et Gbagbo : 51,45% des suffrages. Il semble bien claire que les cas d’irrégularité observées dans le sud ont été passé sous silence. « Gbagbo ne laissera personne lui ravir son poste de chef de l’Etat et il s’en donnera tous les moyens » soulignait un journaliste Belge dans le hall de l’hôtel du Golf à la Riviera. A la lumière des déclarations du Président du Conseil Constitutionnel les carottes sont donc cuites pour le RHDP. Le plébiscite de Laurent Gbagbo est tel que l’armée doit se déployer dans tout Abidjan pour assurer la sécurité de ses militants qui envahirons les maquis ce soir et ce malgré le couvre feu ! Reste donc la position de la Communauté Internationale et des chancelleries qui elles avaient déjà les résultats provisoires ? Ce passage en force pourra t-il vraiment clore le chapitre de la crise Ivoirienne ? Si les plaintes du candidat Laurent Gbagbo sont recevables c’est que l’envoi de FANCI dans le nord de la Côte d’Ivoire n’a servi a rien et que ceux-ci ont certainement laissé faire. Et les FAFN dans tout ça ? Après avoir été traité de pro ADO et de tripatouilleurs d’élection au point que les régions sous leur contrôle soient invalidées, auront-ils l’amabilité de reconnaitre le Président du sud ? Autant de questions qui trouveront certainement des réponses avant et après la prestation de serment de Gbagbo Laurent dans une Côte d’Ivoire hermétiquement fermé à l’étranger !

Suy Kahofi

À propos de l'auteur

Suy

Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *