Haiti, une crise électorale qui tue et blesse

Une heure après la proclamation du résultat partiel des élections du 28 novembre dernier, les citoyens de la capitale entament une série de manifestations dans la nuit du 7 décembre 2010.

Des résultats qui portent Mirlande Manigat en première position avec 31% suivi du candidat Jude Celestin de 22% et le chanteur Michel Martelly de 21%. Ces résultats ne laissent pas indifférent la communauté internationale, qui selon une note de presse de l’ambassade des Etats-unis en Haïti, les résultats ne reflètent pas vraiment le constat des observateurs nationaux et internationaux.

Par ailleurs, autre que de nombreux bureau de l’état qui ont ete incendiés dans le sud du pays,notamment dans les cayes, on a recensé 8 morts et près de 20 blessés.  Selon une déclaration faite par le senateur Joseph Lambert, qui est aussi le coordonateur du parti L’INITE ( L’UNITE) dans la presse internationale, << il peut y avoir une guerre civile dans le pays.>>

Cependant, ce sont les gens qui sont hostiles au pouvoir enplace qui n’accepetent pas les résultats du scrutin du 28 novembre. Par ailleurs, selon une source digne de foi, le pouvoir en place aurait distribué des armes et près de 85 mille dollars dans le quartier de cité soleil, réputé comme zone de non droit. Ceci dans le souci de gagner les rues pour réclamer la victoire de Jude Celestin dès le premier tour avec plus de de 53%.

À propos de l'auteur

Nelson Deshommes

Vous êtes sur le blog de Nelson Deshommes. Je suis de nationalité haïtienne, journaliste indépendant, blogueur et chercheur en psycho-paranormal. Depuis 2010, je deviens un vrai passionné des nouveaux médias et des technologies numériques. Sur ce blog, au premier abord je désire vous faire découvrir la face cachée de la perle des Antilles. Son histoire, ses richesses culturelles et sa beauté naturelle.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *