Une marche pacifique pour libérer la télévision ivoirienne (TFI)

Une marche pacifique pour libérer la télévision ivoirienne (TFI)

La stratégie choisie par le Premier Ministre Soro Guillaume en vue d’installer le Nouveau Directeur Général de la RTI le jeudi 17 et retourner à la primature le vendredi 18 est connue de tous. Loin d’être un scénario d’affrontement militaire entre FANCI et FAFN ou d’un coup de force de l’armée française comme l’avait prédit certains journaux proches du LMP, il s’agit tout simplement d’une marche pacifique.

C’est au cours d’un point de presse que le Ministre des Infrastructures Economiques, Monsieur Patrick Achi (porte-parole du gouvernement) a rendu public la décision. Cette marche pacifique a pour objectif de soutenir le gouvernement Soro dans l’installation d’un régime démocratiquement élu. Il ne s’agit pas d’un mouvement d’anarchistes mais vu la sécurité renforcée aux abords de la RTI, on serait tenté de croire que cette marche est illégale ou revêt un caractère insurrectionnel. A ce niveau le Ministre Patrick Achi s’est voulu rassurant. « Les Ministres de l’intérieur et de la défense sont informés de la marche du RHDP du jeudi 17. L’armée dans sa grande partie est républicaine : on ne voit pas cette armée laisser des milices ou des mercenaires libériens s’en prendre à son gouvernement légitime. D’ailleurs cette marche est légale, légitime et les différents acteurs concernés ont été informés » avait-il souligné. Le chef d’état major Philipe Mangou est aussi informé de cette marche puisse que l’homme n’a pas encore été démit de ses fonctions. Le porte-parole du gouvernement espère donc que cette marche sera encadrée pacifiquement.

Le directoire du RHDP par la voix du Professeur Alphonse Djédjé Mady a invité les militants et sympathisant de la coalition à se mobiliser pour cette marche pacifique. « Les populations sans armes iront à la RTI réclamer leur droit à l’information » voici l’information capitale que le Ministre Patrick Achi a voulu laisser aux journalistes et correspondants de presse avant de prendre congé d’eux. La tension est grandissante au fil des heures et les Ivoiriens se posent beaucoup de question. Laurent Gbagbo laissera- t-il des manifestants marcher sur ‘’sa télévision’’ ? Cautionnera-t-il un autre affront de Soro après l’incident de l’hôtel du golf où 50 de ces hommes ont mis en branle toute son armée ? Les heures qui viennent renseigneront les uns et les autres. Certains opérateurs économiques préfèrent jouer la carte de la prudence en laissant magasins, boutiques et autres PME fermés pour la journée de demain.

Suy Kahofi

À propos de l'auteur

Suy

Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *