Hausse de prix au Mali, conséquences de la crise ivoirienne ?

Hausse de prix au Mali, conséquences de la crise ivoirienne ?

« Si le feu de brousse n’a pas pris fin, un criquet ne doit pas aller rendre condoléances aux parents d’un autre », a dit un adage bambara. Cela devient le cas des pays frontaliers avec la Côté d’Ivoire notamment le Mali qui importe beaucoup de ces produits à partir de ce pays. 

Le prix de certains produits a commencé à grimper au Mali et cette hausse de prix serait les conséquences des conflits ivoiriens dans notre pays selon les uns et les autres.   Beaucoup de malien ont commencé à s’inquiéter par rapport à cette hausse brusque de certains produits au marché, dont il est difficile de nous en passer quotidiennement. Il s’agit du sucre et de l’huile qui sont beaucoup utilisés dans la préparation des repas quotidiens.

Le sac de sucre qui coutait 26.000 F CFA avant le conflit ivoirien est aujourd’hui à 30.750 F CFA et la barque d’huile qui était à 130.000 F CFA est allée à 210.000 F CFA selon un commerçant du marché.

Le kilo de sucre qui se vendait à 500 F CFA se trouve aujourd’hui à 650 F CFA dans beaucoup de boutiques à Bamako. Le litre d’huile qui se vendait à 800 F CFA est monté à 1100 FCFA.

On parle beaucoup de cette hausse de prix au Mali aujourd’hui et c’est LA UNE des femmes de ménages. Selon elles, elles ne savent pas comment s’arranger au marché avec les frais de condiments qui leur est habituellement donné. La question qu’on se pose, c’est de savoir si cette hausse de prix sera momentanée ou continuel.

À propos de l'auteur

Boukary Konaté

Je suis Boukary Konaté de Bamako au Mali.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *