Vers la fin de la crise Ivoirienne ?

Vers la fin de la crise Ivoirienne ?

28 novembre + 6 semaines et toujours le statu quo ! Au cœur du conflit ivoirien la reconnaissance totale de l’un des deux hommes forts d’Abidjan. Si la communauté Internationale reconnaît Ouattara comme Président en lui apportant tout son soutien ferme, Laurent Gbagbo est fort du soutien de ses militants et d’une armée qui lui a juré fidélité. Au milieu de ce débat de clans interposés le peuple Ivoirien qui semble payer le plus lourd du tribu. Les morts (officiellement 250), les déplacés internes, les réfugiés se comptent par milliers.Inflation, pauvreté et fracture ethnique font le quotidien des Ivoiriens. Les positions sont de plus en plus tranchées et elles se radicalisent mêmes ! « De la même manière que certains sont prêts à mourir pour Gbagbo, d’autres sont prêts à le faire pour Ouattara » nous indique un leader de la société civile.

Dans cet univers chaotique la diplomatie semble abattre ses dernières cartes. Gbagbo Laurent ‘’pour sauver’’ la Côte d’Ivoire se dit prêt au recomptage des voies. Son rival lui demande d’oublier cette proposition et de négocier plutôt les conditions de son exil ! Raila Odinga l’infatigable médiateur de l’UA vient de quitter le pays ! Depuis ce lundi il multiplie les rencontres qu’il qualifie « de constructives, intéressantes, fructueuses, enrichissantes, utiles… ». Un discours minutieusement calibré qui cache le malaise d’un échec ? Oui, l’homme s’en va : il a jeté l’éponge ! Abidjan de son côté veut entendre autre chose que les propos rassurants d’un diplomate. La CEDEAO qu’on dit manipuler par la Communauté Internationale pour ne pas dire les USA et la France a d’autres chats à fouetter que de prêter attention aux prêches enflammées des pro-Gbagbo qui chaque jour organise rencontres, colloques et déjeunés pour expliquer la victoire et surtout les visions panafricanistes de leur leader. Les chefs d’Etats major de la CEDEAO se réunissent à Bamako pour prévoir les stratégies militaires de l’ECOMOG. Le CEMA du Nigeria qui conduisait les débats a réaffirmé « le total accord de tous les pays membres en cas d’intervention militaire ». Voici une rencontre qui doit bien réjouir les militaires Ivoiriens qui attendent de pied ferme leurs homologues ouest africains pour une partie de western dans les savanes Ivoiriennes !

Le beau frère des Ivoiriens avait un autre programme, son excellence Blaise Compaoré accompagné de certaines autres personnalités africaines sont allés parler de la crise post-électorale avec le Président Sarkozy. Les mauvaises langues annoncent qu’ils vont négocier une intervention stratégique du COS et des Services de Renseignement pour que les satellites militaires français soient bien orientés sur la Côte d’Ivoire quand l’ECOMOG sera le théâtre des opérations. Ce mardi 17 fut riche en évènement pour la Côte d’Ivoire et les semaines avenirs le seront encore plus avec cette énième opération ville morte au bilan mitigé. Une chose est sûre avec un nombre aussi important de remèdes pour le malade, c’est clair que la guérison n’est pas du tout loin !

Suy Kahofi

À propos de l'auteur

Suy

Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *