15ème Conférence des chefs d’Etat de la zone UEMOA : la victoire du gouvernement Soro

15ème Conférence des chefs d’Etat de la zone UEMOA : la victoire du gouvernement Soro

15ème Conférence des chefs d’Etat de la zone UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine) ce samedi 22 janvier, la crise post-électorale ivoirienne a dominé les débats. Bien qu’invité à cette conférence le président Laurent Gbagbo n’a pas fait le déplacement vers Bamako. Certaines indiscrétions faisaient néanmoins état d’envoyés du gouvernement Aké N’go présentés dans les couloirs de la conférence comme un groupe de lobbying auprès des décideurs de l’UEMOA.Au sujet de la crise Ivoirienne qui a dominé les débats le président en exercice de la Conférence, Amadou Toumani Touré a tenu à souligner pourquoi la crise ivoirienne mérite toute l’attention des Etats membres de l’UEMOA. En effet le pays représente environ 40% de la masse monétaire du bloc et une crise à long terme pourrait bien fragiliser l’union. « Quand la Côte d’Ivoire s’enrhume c’est toute l’UEMOA qui tousse » avait-il lancé en prélude aux travaux des chefs d’Etats. Le président Amadou Toumani Touré comme la majorité de ses pairs africains n’a pas manqué de souligné que la meilleure manière de trouver une solution à la crise post-électorale Ivoirienne demeure le dialogue.

Au-delà de l’aspect politique de la crise Ivoirienne, l’UEMOA s’est également penchée sur le contrôle des comptes de la Côte d’Ivoire à la BECEAO. Sur ce point économique, le gouvernement Soro remporte une victoire avec à la clé la démission du gouverneur Philippe Henri Dakoury Tabley, acculé pour une présumé opération de 80 milliard sur le compte Ivoirien de la BECEAO à destination du gouvernement Aké N’go. Difficile de parler de démission car dans son adresse à la presse Mr Dakoury a clairement souligné qu’il « a été contraint à la démission ». Il consacre certainement une formule politiquement correcte pour parler de limogeage. Malgré les contestations du gouvernement de Laurent Gbagbo, il revient désormais au Docteur Alassane Ouattara de nommer le prochain gouverneur. On pourrait dire que l’opération séduction de Soro Guillaume consacre une victoire du type trois en un : la signature d’ADO validé, sa victoire reconnue et la nomination dans les jours avenirs d’un nouveau gouverneur.

Suy Kahofi

À propos de l'auteur

Suy

Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *