Rejoins-moi sur facebook d’abord, le phone ensuite

Rejoins-moi sur facebook d’abord, le phone ensuite

Facebook

En Mauritanie, les réseaux sociaux, en l’occurrence le site ‘’Facebook’’, a pris une place aussi grande que le téléphone mobile, auprès de la population intellectuelle, qui se connecte tant bien que mal à Internet. Plus de 10 % de la population mauritanienne (environ 3 millions 500 mille d’habitants), s’intéressent à Internet ; ce chiffre qui parait minime, comparé à d’autres pays, est pourtant significatif quand on regarde l’histoire de ce pays. Dans ce chiffre d’internautes mauritaniens, compris entre 350 000 et 600 000, près de 90% sont inscrits sur ‘’Facebook’’. Comprenons par là que ‘’Facebook’’ est le réseau social, le plus connu et le mieux fréquenté, en Mauritanie. C’est en début d’année 2010, que les internautes mauritaniens ont commencé à s’intéresser aux réseaux sociaux, notamment le site ‘’Facebook’’ ; et aujourd’hui, ile ne peuvent plus s’en passer. Chaque jour, un nouveau ‘’cyber café’’ ouvre ses portes, parce que la demande est forte. Les filles, qui font la majorité de la clientèle, se sentent plus à l’aise dans ces cybers, plutôt discrets et rassurants. Chers amis, «Ne vous ruez pas sur ‘’Facebook Mauritanie’’, car ces filles, par mesure de précautions, ne mettent jamais leurs véritables photos sur ces sites ; et aussi, la majorité d’entre elles ne parlent que l’Arabe ».

sur Facebook

Je me souviens encore de ce qui m’avait motivé à aller voir sur ‘’Facebook’’. C’était en début d’année scolaire, je voulais ouvrir une boîte postale afin de recevoir mon courrier postal, alors je me rendis à la poste mauritanienne (Mauripost). Ce jour là, je trouvai au comptoir de réception, une belle demoiselle maure, pour mon inscription. La jeune fille, très accueillante et sympathique, je pensai donc à rester en contact avec elle, en demandant son numéro de téléphone. Un numéro de téléphone qu’elle refusa catégoriquement de me remettre ; par contre, elle me proposa gentiment de la rejoindre sur ‘’Facebook’’. Elle affirma qu’elle voulait connaître, avant tout, ma personne, mes amis, mes sujets de conversation, voir mes photos et ensuite et surtout voir la fréquence de messages que je lui adresserai, etc. etc. Telles seront ses curiosités sur ma page ‘’Facebook’’.

Tes amis

Je veux attirer l’attention, sur le fait qu’en Mauritanie, les filles hésitent à donner leur numéro de téléphone et que les réseaux sociaux, notamment ‘’Facebook’’, viennent atténuer cette peur. Les filles, de peur de n’être surprises par les frères ou les parents, en train de communiquer avec un inconnu à la famille, elles ne donnent leur numéro que lorsqu’elles ont longtemps échangé avec un individu sur ‘’Facebook’’.

Les réseaux sociaux sont donc le nouveau moyen, très prisés, de communication et d’échanges pour les internautes mauritaniens.

À propos de l'auteur

Diplômé d’une maîtrise en Economie et Gestion, je me vois comme un simple citoyen du monde. J’aimerais être la plume de ceux qui ne savent s’en servir et aussi la bouche de ceux-là qui ont peur de parler. Dénoncer, attirer l’attention sur tel ou tel sujet de la vie quotidienne et qui passerait inaperçu pour la majorité d’entre nous, mais dans le même temps, donner des conseils afin que cesse toute cette injustice des hommes envers leurs frères et surtout après tout, envers eux-mêmes.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *