Les « bonhommes de la circulation » qui peuvent remplacer les feux tricolores

Les « bonhommes de la circulation » qui peuvent remplacer les feux tricolores

Communément appelés « bonhommes de la circulation» les facilitateurs de la circulation ont pour mission d’aider les agents de la police à réguler la circulation à Dakar. Ils auraient  été introduits dans la circulation à la veille des du 11 ème sommet de l’organisation de la conférence islamique (OCI) qui s’est tenu à Dakar du 7 au 14 Mars 2008. Dès lors leur présente à été perpétuer par le pouvoir public tant la circulation avait besoin d’oxygène. Ils sont d’un grand apport à la fluidité de la circulation qui se caractérise souvent par des embouteillages monstres. Soulagement pour les chauffeurs et salut pour les piétons, les «bonhommes n’ont pourtant pas la tâche facile.

 

Au four et au moulin

Sifflet à la bouche, bras en perpétuel mouvement (pour donner des ordres) et courant tous azimuts comme des tennismen, ces agents affrontent vent et soleil pour servir les paisibles populations de la capitale Sénégalaise. S’ils peuvent de temps en temps baisser la garde, c’est tout le contraire aux heures de pointe où les cortèges des travailleurs allant ou venant du travail ne trouvent leur salut qu’aux systèmes de rotation de passage gérer par les bonhommes au niveau des carrefours. Ils stoppent les véhicule d’un côté et donne le passage de l’autre et puis vice versa. Le tout se fait sans chronométrage des durées de passage. Les piétons se constituent en petits groupes et leur font signent. Avec tact et reflexe, ils suspendent la rotation de véhicule et cèdent le passage au piétons qui les remercient sur le champ.

Dangers?

Pour mieux exercer, ils se tiennent au milieu de la route comme pour préciser justement là où l’on peut élever un monument. A mon avis cela est très dangereux. En effet des chauffards se réclament chauffeurs et certains circulent à des vitesses inquiétantes. Ils arrivent également que souvent les usagers ne veillent pas se soumettre à la rotation : chaqu’un  se disant très pressé. La présence des policiers aux côtés des bonhommes permet à ces derniers de gagner en crédibilité et en respect de la part des passants. Vu la rareté de feux de signalisation, ce service a de beaux jours devant lui.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *