« PAUL BIYA DEGAGE », et après?

« PAUL BIYA DEGAGE », et après?

Depuis que le virus de la révolution a infiltré le Continent, ils sont nombreux les camerounais qui voient dans l’échéance électorale prochaine l’occasion de mettre en pratique les leçons venues du Maghreb. Pour preuve l’appel à la mobilisation qu’un ensemble d’associations et de partis politiques a lancé le 23 février dernier. La tribune suivante me permet de revenir sur les raisons d’un échec. Ces camerounais qui en appellent à une révolution sauvage semblent ignorer la situation réelle dans leur pays. Pour bien comprendre les choses, il faudrait se situer dans les évènements qui ont conduit aux émeutes dites de la faim. En février 2008, suite à une grève des chauffeurs de taxi pour protester contre l’augmentation du prix de l’essence à la pompe, le pays -en réalité les métropoles- s’est retrouvé paralysé pendant plusieurs jours. Lire la suite de l’article…

À propos de l'auteur

Florian Ngimbis

Florian Ngimbis s’est fait remarquer en remportant le Prix du Jeune Ecrivain de langue Française 2008. Ses nouvelles ont été publiées dans plusieurs recueils et revues littéraires. Documentaliste diplômé de l’ESSTIC de Yaoundé, community manager et écrivain, il blogue à ses heures trop souvent perdues. Il vit à Yaoundé au Cameroun. Le blog Kamer Kongossa a été primé en 2012 lors des prestigieux Deutsche Welle Blogs Awards (The Bob’s) dans la catégorie « Meilleur Blog Francophone »

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *