Moi, l’assassin d’Aimé Césaire !

Aimé Césaire« Salut jeune homme. Je suis un de vos compatriotes, vivant en France, en troisième cycle de droit. Suite à la lecture de plusieurs de vos articles dans des journaux togolais, j’ai décidé d’acheter un de vos livres. Mais permettez-moi de vous dire que c’est avec un grand regret que je referme votre livre, Le Gigolo de la réforme, que j’ai acheté il y a deux jours. Sans détours, je vous dis, jeune homme, que c’est très dommage qu’un jeune écrivain qui a tant de souffle et un style si charmeur puisse prêter sa plume à une cause si vile. Lire la suite de l’article…

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *