Conduite monarchique des chefs d’Etats Africains : Une improbité sociale

Le pillage des richesses du continent Africain par des dirigeants peu soucieux de l’avenir de leur peuple entraîne ainsi un appauvrissement des populations qui s’accroît de manière exponentielle. Il est connu de tous que moins de 5% des fonds prêtés aux gouvernements Africains par les Institutions financières internationales ont des conséquences positives sur le pouvoir d’achat des populations. Ces fonds servent plutôt à entretenir une minorité provoquant ainsi la généralisation de la pauvreté.

Les derniers évènements survenus dans certains pays arabes et en Afrique, en affrontant les Pouvoirs, les protestataires n’ont fait que réclamer un partage plus juste et plus équitable des ressources de leur pays,

Lire la suite de l’article

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *