Gloire aux travailleuses du sel

Elles sont toutes braves et  résolues dans leur travail.  Quand vous empruntez le  chemin menant vers  Mboumbaye, il faut ne pas  être franchement chanceux  pour ne pas les croiser.  Vous n’avez pas besoin de  lunettes pour les voir. Vous  pouvez les apercevoir, en  les distinguant de loin, les  bassines sur la tête. Quand  vous vous rapprochez, votre vue devient plus nette.
Ces dames de fer sont les travailleuses du sel à Gandiol. Chaque année, en cette période précise, elles partent sur les lieux pour la culture-sinon la récolte- du sel. Hélas, comme beaucoup d’observateurs l’ont remarqué, ce précieux « or blanc » est mal vendu, sinon pas vendu au prix qui devrait être le sien. Vous figurez-vous : une bassine ou un sac de sel à 500 Frs ?
Lire la suite…

À propos de l'auteur

Ousmane Gueye

Journaliste, blogueur, passionné de TIC et de sciences politiques

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *