Bamako : vidange de fosse sceptique en pleine journée

Nous sommes dans le populeux quartier de Djicoroni para, en plein cœur de Bamako, il est 15 heures. Et contre toute considération vis à vis de la quiétude de l’entourage, ce camion de vidange de fosses sceptiques produit un bruit à réveiller les morts. Pire, se sont toutes les populations des parages qui prennent une dose de gaz carbonique aux conséquences sanitaires très dangereuses. Je ne parle même pas de cet essaim d’enfants venus assister à la scène ô combien polluante. Il y a vraiment des choses  qui fâchent. Sous Moussa traoré, dit-on, la circulation était interdite aux véhicules gros porteurs avant 22 heures. Cette mesure, loin d’être de rigueur, est banalisée. Le camion, en plus de menace sécuritaire qu’il engendre a de réel effets nosifs sur l’environnement. Quand est-ce que des telles pratiques cesseront pour de bon ?

Lire la suite…

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *