556 militaires radiés au Burkina : 556 « voyous » en liberté ?

Les militaires arrêtés à Bobo (photo Observateur Paalga)

Après les nombreuses mutineries de militaires qui ont secoué le Burkina Faso pendant près de trois mois (entre mars et mai 2011), l’armée vient de décider du licenciement de 556 militaires de l’armée. Même si des sanctions étaient attendues, celles-ci semblent sévères car ce licenciement ressemble  à la libération de 556 bandits.

Le colonel Honoré Nabéré Traoré, chef d’Etat major général de l’armée (ancien président de la Fédération Burkinabè de Football) a confirmé la radiation de 566 militaires parmi lesquels des éléments du Régiment de la Sécurité Présidentielle (RSP) et des femmes. Si certains ont applaudit d’autres n’ont pas appréciés les sanctions prises par la hiérarchie militaire. Radiés près de 600 militaires de l’armée nationale, c’est exposé le pays à de nouveaux délinquants. Ces derniers qui ont appris le maniement des armes et certaines stratégies militaires pourraient devenir des bandits de grand chemin, sans état d’âme. Ils ont déjà prouvé ce dont ils sont capables.

Lire la suite…

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.