Menacé d’un procès pour un billet sur l’excision

T-shirt excisionCertains billets que nous produisons peuvent nous causer des soucis. J’ai failli aller en prison pour un billet publié sur mon blog et intitulé Excision, difficile d’arrêter l’hémorragie. Des commentateurs qui ne partageaient pas mon constat l’ont fait savoir au point que certains aient décidé de m’attraire en justice. Heureusement tout est entré dans l’ordre. Mais je partage avec vous quelques commentaires. L’un des commentaires, le dernier me demande de penser avec ma tête et non avec mes pieds. Les commentaires sont repris textuellement. Lire la suite…

À propos de l'auteur

Boukari Ouédraogo

Boukari Ouédraogo est journaliste multimédias et blogueur burkinabè passionné des nouveaux médias, du cinéma et du sport. Il blogue depuis 2009 pour le compte de Mondoblog.

Archives par auteur

1 Commentaire

  1. Combat louable au demeurant et pourtant complètement débile…
    Pourquoi ? car sexiste
    Lutter contre la banale circoncision du clitoris peut sembler louable MAIS
    ne rien faire contre l’atroce excision du prépuce semble stupide…

    Il faut soit légaliser la circoncision du clitoris ou bien interdire l’horrible excision du prépuce si on veut un combat sain.
    Les garçons souffrent également.
    Certains se sentent logiquement mutilés. A tel point, qu’à l’adolescence, se sentant naturellement handicapés sexuels et malpropres, ils finissent par se suicider. Pour éviter que de tels drames se reproduisent, il faut permettre aux hommes excisés d’avoir une greffe (comme ont les femmes) et leur donner un soutiens psychologique.
    Le combat contre les MGF (Mutilation Génitales Féminines et Mutilations Génitales Falliques) ne doit se faire qu’en voulant protéger le sexe des garçons ET des filles.
    Les enfants ne choisissent pas la religion et les coutumes barbares de leurs parents.
    Chaque enfant à le droit d’avoir un sexe entier jusqu’à devenir adulte !

    un mutilé sur décision de ses parents quand il était jeune contre sa volonté et le regrettant…

    Salif

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *