Wikileaks mène le bal, les camerounais dansent

Wikileaks mène le bal, les camerounais dansent

Je suis de ceux qui pensent que la politique n’a rien de véritablement sorcier. Mêmes ingrédients et mêmes acteurs que dans la vie.  Des hommes, habités des mêmes sentiments que le commun des mortels : ambition, cupidité, corruption, envie, sauf que tous ces sentiments se retrouvent mis en relation avec le destin d’une nation.

Les câbles de Wikileaks qui pleuvent ces jours-ci et mettent en relief un Cameroun hélas trop souvent en retrait de la scène internationale sont là pour le démontrer. Petites phrases de hauts commis de l’Etat, fatalisme voire apathie du Roi Lion, coups bas dans les antichambres du pouvoir. Résultat, on ne parle plus que de ça.

Même en admettant le fait que Wikileaks soit un instrument piloté à distance, la réception que les camerounais font à la publication de ces « révélations » lui donnent toute la légitimité qu’on veut lui retirer.

Lire la suite…

À propos de l'auteur

Florian Ngimbis

Florian Ngimbis s’est fait remarquer en remportant le Prix du Jeune Ecrivain de langue Française 2008. Ses nouvelles ont été publiées dans plusieurs recueils et revues littéraires. Documentaliste diplômé de l’ESSTIC de Yaoundé, community manager et écrivain, il blogue à ses heures trop souvent perdues. Il vit à Yaoundé au Cameroun. Le blog Kamer Kongossa a été primé en 2012 lors des prestigieux Deutsche Welle Blogs Awards (The Bob’s) dans la catégorie « Meilleur Blog Francophone »

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *