Le carnaval pour faire décoller Haïti !

« La tradition est la somme des valeurs vieillies ». Dixit ce romancier et essayiste polonais Kazimierz Brandys, tiré de son ouvrage “Lettres à madame Z”. Comme la soupe au giraumont du premier janvier, le carnaval est pour l’haïtien une tradition à ne pas négocier. Pour sa conduite, parfois un peu extravagante, ce dernier est étiqueté d’un peuple ambianceur, bambocheur, festivalier. Ce, malgré la précarité de sa condition de vie. Dirait-on, peut-être que, l’ambiance est pour l’haïtien qui se respecte une sorte de thérapie qui lui soulage des maux de la vie. Cette ambiance, très souvent musicale dont je vous parle ici est présente presque partout dans nos activités quotidiennes. Dans les écoles avec les journées de couleur. Sous les péristyles dans les cérémonies vaudouesques. Dans les temples de certaines églises pour chercher la présence du Très Haut, etc. « Depi tanbou frape, ayisyen leve danse » (Au son du tambour, l’haïtien se met à danser), ajouteraient ceux qui connaissent un peu notre culture.

Lire la suite…

À propos de l'auteur

Osman

Licencié en Psychologie, diplômé en communication sociale. Passionné des médias, durant plusieurs années, j’ai collaboré avec plusieurs radios et télévisions en Haïti. Amoureux des lettres, je fais du blogging tout d'abord par passion à l’écriture.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *