Le vieux Président et la provocation

Le vieux Président et la provocation

Mon constat, c’est que notre Président de la République prend rarement la parole en temps utile. Jamais, je ne l’ai entendu présenter officiellement ses condoléances aux familles endeuillées dans les violences politiques de ces derniers jours. Je n’ai pas entendu le Président, non plus, regretter la mort de Mamadou DIOP tué lâchement lors de la manifestation du M23. Le même jour, sur la RFM, l’information a été rapportée que des individus ont tiré à plusieurs reprises sur une ambulance (ce n’est pas un jeu de mot !).

Quelques heures après cela, voilà le Chef de l’Etat qui réagit à ces violences y compris ces morts. Il qualifia toutes ces convulsions politiques de « brise ».

Je ne crois pas que lui et son directoire de campagne aient bien mesuré la portée de sa déclaration d’hier à Thiès quand il a dit que c’est bien lui, Chef de l’Etat, Président de la République du Sénégal qui a donné l’ordre à la justice d’arrêter les poursuites contre Idrissa SECK. J’ai fait deux observations à ce propos que d’aucuns, par imprudence pourraient trouver comme trop banal (c’est vrai, au demeurant qu’à force de se répéter, en temps utile comme futile, que la parole présidentielle se ravale en discours anodin et plat !).

Lire la suite…

À propos de l'auteur

Ousmane Gueye

Journaliste, blogueur, passionné de TIC et de sciences politiques

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *