« Course derrière les cortèges » : le sport proscrit au Cameroun

« Course derrière les cortèges » : le sport proscrit au Cameroun
Pourquoi ne pas courir après les cortèges camerounais

Le Roi-Lion

Cet article a commencé par une phrase lue dans une lettre qui ne m’était pas destinée. ceux qui s’intéressent à l’actualité et à la politique camerounaises ont entendu parler de la lettre qu’un haut commis de ce pays, incarcéré pour cause de corruption a cru bon écrire au roi lion, missive tour à tour larmoyante, menaçante et d’un lyrisme parfois amusant. Ainsi le deuxième paragraphe commence par la phrase suivante: « Le 06 novembre 1982, j’ai couru derrière votre cortège du carrefour Warda jusqu’au rond-point de l’école de Bastos ». Notre désormais ex-baron parle du cortège du Roi Lion, vous l’aurez compris.

Le 06 novembre 1982! je n’arrive même pas à imaginer la scène: Je n’étais pas né. Remarquez hein la chose n’est plus possible de nos jours: pour plusieurs raisons.

Primo… Lire la suite

À propos de l'auteur

Florian Ngimbis

Florian Ngimbis s’est fait remarquer en remportant le Prix du Jeune Ecrivain de langue Française 2008. Ses nouvelles ont été publiées dans plusieurs recueils et revues littéraires. Documentaliste diplômé de l’ESSTIC de Yaoundé, community manager et écrivain, il blogue à ses heures trop souvent perdues. Il vit à Yaoundé au Cameroun. Le blog Kamer Kongossa a été primé en 2012 lors des prestigieux Deutsche Welle Blogs Awards (The Bob’s) dans la catégorie « Meilleur Blog Francophone »

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *