Gratuité des soins : le revers de la médaille

La gratuité des soins voulue par le Gouvernement Ivoirien est une mesure qui dans l’ensemble soulage les populations mais d’un autre côté fait grincer les dents des professionnels de santé qui croulent aujourd’hui sous le poids des dettes. C’est le cas des établissements de santé communautaire qui ont du mal à payer leur personnel et à faire face à leurs dépenses quotidiennes. Les agents de ces établissements broient du noir et pour cause la mesure de gratuité de soin instaurée par le gouvernement Ivoirien a laissé certains sur le faim en terme de rémunération. 4 mois d’arriéré de salaire et 12 mois de redevance c’est trop pour ces agents qui en ont marre d’attendre ! « Qu’est ce qu’on reproche aux établissement sanitaires communautaires de Côte d’Ivoire ? Qu’est ce qu’on reproche à leurs agents pour leur refuser le droit d’avoir un salaire ? » explose Julien Sié Essoh de l’association pour la santé communautaire de Yopougon toit-rouge (un sous-quartier d’Abidjan). L’interrogation de Julien Sié Essoh reste sans réponse de la part du gouvernement Ivoirien pendant que le calvaire des agents se poursuit dans les centres de santé communautaire avec le découragement qui gagne les troupes, les moyens qui fond défaut et la menace des fournisseurs qui veulent couper les vivres. « Depuis le 16 avril nous sommes entrés dans la gratuité mais jusqu’à ce jour nous n’avons perçu aucun sou au titre de la redevance : nous en avons informé le ministère de la santé. Aucun centime pour le fonctionnement de nos centres : que faisons-nous dans ce cas ? » s’interroge Bakayoko Abdoulaye président du collectif des ACS-COM pour la défense de leur droit avant de conclure par une autre série d’interrogations qui mettent à nu les dangers qui planent sur les centres de santé communautaire « les fournisseurs qui nous ravitaillent en registres de consultation et d’accouchement nous les payons comment ? Que faisons-nous puisse que certains menacent de prendre des huissiers ? Même les factures d’eau et d’électricité ne sont pas encore réglées : des avis de coupure nous menacent ! Jusqu’à quand allons-nous tenir ? ».

Lire la suite

À propos de l'auteur

Suy

Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *