A quoi bon être camerounais?

Il ya une anecdote qui me fait souvient bien rigoler. il se dit qu’un artiste camerounais fut un jour reçu par Claudy Siar, dans l’émission Couleurs Tropicales qu’il animait autrefois sur RFI. Claudy , pour mettre en confiance l’invité avant les vraies questions, lui demande alors: Mr X vous êtes d’où au Cameroun? Notre ami, sans doute préparé à un combat verbal comme ceux auxquels les interviewers camerounais l’avaient habitué répondit:Mr Claudy, je suis doux, mais quand je me fâche, je suis méchant hein?

La méchanceté, la haine, la colère. c’est trop souvent ce qui me reste quand je considère mon pays. Surtout lorsque je rencontre ces gens qui vous servent des messages condescendants, comme quoi, on n’a que le pays qu’on mérite et qu’on ne vaut pas mieux.

Je rigole méchamment hein? A quoi bon s’illustrer dans un pays qui ne vous reconnaîtra jamais? Tous nos auteurs, les grands, les vrais sont en exil, volontaire ou non. Que viendraient-ils faire dans un état sans politique du livre, sans bibliothèque nationale? Le terrain de la construction intellectuelle est désormais occupé par des personnages sans épaisseur et sans charisme qui confondent écrire et hurler. Le tout sous l’oeil torve d’une presse vendue, qui faute d’un marché, un vrai, écrit des articles dictés par les cercles politico mafieux qui la maintiennent sous perfusion.

Un pays de slogans, de mots, de lettres, de promesses… Lire la suite

À propos de l'auteur

Florian Ngimbis

Florian Ngimbis s’est fait remarquer en remportant le Prix du Jeune Ecrivain de langue Française 2008. Ses nouvelles ont été publiées dans plusieurs recueils et revues littéraires. Documentaliste diplômé de l’ESSTIC de Yaoundé, community manager et écrivain, il blogue à ses heures trop souvent perdues. Il vit à Yaoundé au Cameroun. Le blog Kamer Kongossa a été primé en 2012 lors des prestigieux Deutsche Welle Blogs Awards (The Bob’s) dans la catégorie « Meilleur Blog Francophone »

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *