Petits remèdes du village : nécessité ou retour aux sources ?

Petits remèdes du village : nécessité ou retour aux sources ?

Quand les difficultés frappent aux portes des Abidjanais, chacun trouve l’astuce pour retourner aux sources. Les racines et canaris du village refont surface. Si pour certains il s’agit d’une habitude pour d’autres le choix est liés aux difficultés financières.

Il y a trois catégories d’Ivoiriens quand il s’agit du choix de la médecine idéale pour guérir d’une maladie. D’un côté, ceux qui estiment que leur corps n’est pas un laboratoire pour recevoir les médicaments de « blancs » ! Vient la catégorie de la médecine mixte : injections et mixtures amères peuvent cohabiter. La dernière catégorie est celle où on estime que seule la médecine moderne peut réellement guérir. Chacun a ses arguments pour défendre sa position. « Avant l’arrivée des blancs, nous les Africains on se soignait avec ces plantes que certains déracinés trouvent sans effets sur le corps humain aujourd’hui. Je suis fier de dire que je me soigne exclusivement à la médecine traditionnelle et ça marche ! » déclare N’guessan Antoine, employé dans une entreprise de maintenance électrique. Koné Aïssatou, elle aussi témoigne de cette efficacité. « A l’hôpital on m’a diagnostiqué deux grosses boules qui étaient dans mon bas ventre : des fibromes. On devait m’opérer mais j’avais peur. Ma copine m’a parlé d’un naturo-thérapeute qui m’a donné une mixture que j’ai bu juste trois jour« . Le résultat se lit sur le cliché de la radiographie : les fibromes ont disparu ! La médecine traditionnelle, certains y croient depuis toujours mais aujourd’hui avec la crise certains y viennent pas pure nécessité. « L’argent fait défaut et même si les autorités nous disent que les soins sont gratuits à l’hôpital, les médecins nous font toujours payer quelque chose. Nous n’avons pas d’argent et le peu qu’on gagne ne peut pas passer dans des soins de santé » se lamente Memel un enseignant avant de conclure « on ne tourne pas le dos à l’hôpital mais chaque fois qu’on pourra se soigner à moindre coût avec les racines on choisira cette option« .

Lire la suite

À propos de l'auteur

Suy

Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *