Gouvernement d’union nationale en Centrafrique : un piège à éviter

Le 24 Janvier 2012, répondant aux questions du site Opinions Internationales sur la situation humanitaire très préoccupante en RCA que je dénonce régulièrement sur mon blog, j’ai proposé ceci: « Je pense que toutes les forces vives de la nation devraient se retrouver autour d’une table pour discuter des voies et moyens pour aller vers une sortie de crise. Aujourd’hui, l’opposition politique et le pouvoir en place se regardent en chiens de faïence. (…) Mais si chacun campe sur ses positions, l’issue sera difficile à atteindre. La société civile doit également avoir son mot à dire, car c’est elle qui souffre.

Le dialogue reste l’unique moyen pour les Centrafricains de sortir leur pays du bourbier. Je suis heureux que cette même suggestion ait été faite à François Bozizé par le Président Idriss Déby Itno du Tchad et l’ancien Président du Burundi Pierre Bouyoya. Mais attention, dialoguer pourquoi ? Là est là question. Pour se partager le gâteau ? Contenter tout le monde et faire comme si tout allait bien dans le meilleur des mondes ? Comme le disait feu Président Ange Felix Patassé : « La RCA n’est pas un gâteau…pour se le partager »

Nous parlons d’une République, d’une nation, de notre pays que nous ont laissé en héritage nos pères, un héritage que nous devons préserver pour nos enfants. Un pays dont nous voulons être fiers, une République que nous voulons fréquentable, crédible, respectable et respectée.

Lire la suite

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *