Le féticheur et ses gonzesses au cyber

Souley est catégorique, il ira au Togo et même au Bénin, le saint des saints, dès la semaine prochaine consulter un féticheur, il doit impérativement envoûter Alimatou, cette jeune étudiante malienne de vingt-et-un ans qui depuis 2008 l’a sucé jusqu’à la moelle, sans jamais lui avoir ouvert les portes de son pays de Cocagne, avant de le plaquer, fini, la semaine passée. J’ai souri. Dire que je l’avais averti ! Ces petites étudiantes de Bamako sont des monstres, aussi redoutables qu’un dragon dans un film asiatique des années Bruce Li, que je lui avais conseillé en 2008, quand excité comme un ministre de l’Education togolais suivant une élection Miss Togo, il m’avait parlé de sa relation avec sa dulcinée. La boucle, le jaloux ! Je l’ai bouclée, moi le jaloux. Et, pendant quatre ans, il s’est fait escroquer par cette petite fille, avant de se faire jeter dans la rue la semaine passée comme un chien galeux, la dulcinée lui ayant signifié qu’elle n’était pas prête à mener la vie avec lui, elle avait un amant en Espagne qu’elle devait partir rejoindre. J’ai rigolé !

Lire la suite

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *