Que peut-on faire de Twitter entre Guinéens ?

Je rentre fraichement du Maroc. Un séjour de cinq jourspour participer au premier Forum de l’étudiant guinéen au Maroc auquel j’étais invité comme « jeune journaliste-blogueur guinéen». C’était du 29 juin au 1er juillet 2012 à Casablanca. Un évènement organisé sur le thème «La jeunesse face aux défis de la Guinée» qui a connu une forte participation des Guinéens de tous bords et qui s’est achevé sur une note de succès.

Je suis intervenu sur le thème «Eau, Energie et TIC en Guinée : Enjeux et perspectives». Juste une quinze de minutes d’intervention (on était plusieurs sur le même thème) pour livrer un témoignage : mon expérience laborieuse de blogueur dans un pays qui manque d’électricité et qui ne compte que 95.000 internautes, dont 42.000 utilisateurs de Facebook et moins de 10 comptes Twitter actifs !

Si j’ai été content de dénoncer cette situation devant nos dirigeants et pester contre certaines de leurs politiques rétrogrades consistant à rebâtir des Maisons des Jeunes dans les quartiers de Conakry où l’on taperait du tam-tam au lieu du clavier, j’ai été plutôt heureux de faire profiter mon expérience d’utilisateur du réseau de microblogging Twitter. A ce niveau, je mets la modestie en poche pour vous révéler qu’à l’heure actuelle je suis la seule personne physique tweetant régulièrement à partir de la Guinée à avoir près de 700 Followers (Abonnés) ! @witterlims

 

Lire la suite

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.