En Afrique, un président est mort

John Atta Mills (Photo : jolome.com)

Pour une de ces rares fois, c’est vraiment triste d’apprendre le décès d’un président.

John Evans Atta Mills, président du Ghana, élu seulement en 2009, est décédé subitement le 24 juillet 2012.

Il ne faisait pas partie du club grandement ouvert des présidents mal élus ; président jusqu’à la mort, même tragique (l’exemple de Kadhafi le démontre). Pas assassiné non plus, comme OlympioSankara

Souvent on prie pour que Dieu nous débarrasse de nos dirigeants, dictateurs, démon-crates qui s’accrochent  au pouvoir par dessus tout ; en martelant à qui veut l’entendre : « c’est Dieu qui donne le pouvoir, c’est à lui de le reprendre ». Ainsi Ils passent 5, 10, 20, 30 ans au pouvoir en faisant voler en éclats la barre du nombre de  mandat maximum par des tripatouillages.

Lire la suite

À propos de l'auteur

jeogo

Les miracles n'arrivent qu'à ceux qui n'abandonnent jamais.Je suis celui qui se cherche et se recherche au travers des histoires et problématiques.Yohh!!! ce n'est pas facile hein! Mais comme on le dit dans ma belle ville Lomé: tout est KÈDÈÈÈ. C'est pourquoi je livre mes certitudes, mes interrogations.Je crois aux miracles togolais et africains,je crois au miracle de la vie.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *