La Belle et le Nain, conte camerounais

Vous devez d’ores et déjà savoir que je suis un amateur de mondanités et autres sorties. Ce qu’il faut savoir, c’est que je suis également petit. Petit n’est pas à prendre uniquement au figuré hein ? Je suis petit au sens propre du terme. Approximativement 1,68 m pour environ 65 kilos (deux ou trois kilos de plus en période de fête). Petit et mince, un cocktail malchanceux en vérité. Quand tu es petit à Yaoundé, tout le monde t’appelle petit, ceci même quand tu affiches un duvet sur le menton, résultat de six mois de cotisation (comprenez sans passer chez le coiffeur). Les chauffeurs de taxi qu’on ne voit jamais debout t’appellent petit et te servent un tutoiement spontané, les filles te regardent de haut même quand elles ont la moitié de ton âge. Les serveuses te toisent, sauf quand tu sors un grand billet de dix mille qui augmente tes centimètres le temps d’une soirée. Tes frères eux-mêmes parce que nourris avec du lait fait à base d’OGM qui n’existait pas à ton époque essaient à tout moment de te déposséder de ton droit d’aînesse, tant tu as l’air d’un gringalet en face d’eux. Comme j’aime à le dire, même un éléphanteau de trois jours appelle un lièvre de quarante ans petit. Bref tu es un petit.

Lire la suite

À propos de l'auteur

Florian Ngimbis

Florian Ngimbis s’est fait remarquer en remportant le Prix du Jeune Ecrivain de langue Française 2008. Ses nouvelles ont été publiées dans plusieurs recueils et revues littéraires. Documentaliste diplômé de l’ESSTIC de Yaoundé, community manager et écrivain, il blogue à ses heures trop souvent perdues. Il vit à Yaoundé au Cameroun. Le blog Kamer Kongossa a été primé en 2012 lors des prestigieux Deutsche Welle Blogs Awards (The Bob’s) dans la catégorie « Meilleur Blog Francophone »

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *