Une secte se crée à la Confédération Africaine de Football (CAF)

Une secte se crée à la Confédération Africaine de Football (CAF)

La Confédération africaine de football a adopté le lundi 3 septembre 2012 lors de son assemblée générale, un honteux règlement stipulant que seuls les membres du comité exécutif peuvent briguer la présidence de l’instance dirigeante du football africain. Un règlement éliminant en principe le concurrent principal d’Issa Ayatou à la prochaine élection prévue en mars 2013, l’Ivoirien Jacques Anouma. Cette loi ferme aussi la porte à de nombreuses compétences amateurs du ballon rond.

Issa Ayatou président de la CAF (ph.Tunisports.net)

On peut donc dire que le plan mis en place par le président de la fédération algériennne de football (FAF) Mohamed Raouraoua pour permettre à son bras droit Issa Ayatou de poursuivre sa longévité à la présidence de la Confédération Africaine de Football (CAF) a bien fonctionné. Le bruit fait par certaines fédérations n’a rien donné. Le vote de cette loi limitative, qui dit que « tout candidat aux élections à la présidence de la Confédération africaine de football, outre les compétences nécessaires, devra être ou avoir été membre du comité exécutif de la CAF »,  s’est fait à main levé. Une astuce pour bien contrôler ceux qui s’opposeraient à cette mesure. Elle est passée comme une lettre à la poste à tel point que l’on se demandait si les voix qui s’étaient élevées contre cette proposition n’ont constituées qu’une tempête dans un verre d’eau.

Lire la suite

À propos de l'auteur

Boukari Ouédraogo

Boukari Ouédraogo est journaliste multimédias et blogueur burkinabè passionné des nouveaux médias, du cinéma et du sport. Il blogue depuis 2009 pour le compte de Mondoblog.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *