Les pépites de Mondoblog : du sport et des émotions

Muhammad_Ali_1966

Bonjour à toutes et à tous,

Bienvenue une fois de plus sur cet habituel condensé d’articles qui ont été publiés par les Mondoblogueurs pendant la quinzaine écoulée.

Coup de projecteur : « cette fille n’aime pas son mari »

Dans de nombreuses régions du monde, le problème du mariage précoce – et très souvent forcé – se pose encore avec une sévère acuité. De très jeune filles se retrouvent ainsi dans une union maritale alors qu’elles sortent juste de l’enfance. Alors qu’elles n’ont pas conscience de l’enjeu au centre duquel elles se trouvent. C’est une situation analogue qu’Awa Seidou raconte dans cet article. L’histoire de cette gamine qui pleure. Qui ne veut pas rentrer chez son mari venu la chercher chez ses parents. Qui pleure sous le regard laconique de ces derniers, qui l’ont donnée en mariage. Qui pleure, mais qui n’aura pas d’autre choix que celui de suivre cet homme chez lui. Un homme qu’elle n’aime pas.

sans-titre

Il était une fois Mohamed Ali

Une légende nous a quittés. Mohamed Ali, né Cassius Clay, a définitivement rendu ses gants de boxe et a rejoint l’éternité après une vie remplie de combats : ceux sur le ring d’abord, puis ceux pour la fierté et enfin celui contre la maladie. Ali était l’idole de Samaké Ba Samba, qui a suivi les pas de la légende en pratiquant lui aussi la boxe. Il lui rend un hommage qui est en même temps une sorte de remerciements pour celui qui a été son étoile pendant des années. Matagaly tient à souligner le fait que sous ses dehors arrogants et crâneurs, l’ex-champion de boxe faisait preuve d’une grande humilité. Elle salue aussi l’homme de conviction qu’il était. L’un des événements marquants de la vie de Mohamed Ali fut le fameux combat contre George Foreman le 30 octobre 1974 à Kinshasa, dans ce qui s’appelait encore à l’époque le Zaïre. Will Cleas revit ce combat, revoit les pas chaloupés et les coups d’Ali. Il relate comme si il y était un combat qui a eu lieu bien avant sa naissance.

Ali s’en alla – tribute to my friend

Le guerrier s’est couché

Il avait piqué comme une abeille en plein Kinshasa

Robert Mugabe / L’armée togolaise

Depuis quelques semaines, des messages contenant des propos attribués à Robert Mugabe, le président du Zimbabwe, inondent les réseaux sociaux. Certains de ces propos sont si loufoques qu’ils laissent vite deviner qu’il s’agit d’un mème. L’une des conséquences en a été que Robert Mugabe est devenu populaire en Haïti, si l’on s’en tient aux propos de Diego Gouin. Vincent Agué pousse la réflexion en expliquant pourquoi cet homme précisément est régulièrement le sujet de gausseries sur internet. Un autre chef d’Etat victime de railleries fût Gnassingbé Eyadéma, qui dirigea le Togo en se servant entres autres d’une armée aux méthodes peu amènes. Les Togolais qui en gardent encore un cuisant souvenir. Ce qui, selon David Kpelly, explique pourquoi la population de ce pays était presque satisfaite de la mort de soldats togolais qui effectuaient une mission de l’ONU au Mali.

Comment Mugabe est devenu populaire en Haïti

Mugabe va détrôner Toto sur la toile ?

Ôtez ces treillis que les Togolais ne sauraient aimer !

Afrique du Sud / Euro 2016 / Foot-business

L’Afrique du sud connaît ces dernières années de récurrents épisodes de violences xénophobes dont sont principalement victimes les personnes originaires des pays voisins. Une violence souvent incitée par les chefs traditionnels. D’ou le caractère quelque peu dissonant de la voix du roi Mthimkhulu III dans le Kwazulu Natal, lequel apporte son soutien au migrants en Afrique du sud. Ainsi relate le blogueur Béninois Babylas Serge de Souza. Non loin de là, en Île Maurice, Stéphane Huët a regardé un match de l’équipe nationale avec un ami, lequel est désabusé par le foot-business et affirme que pour cette raison, il ne regardera pas l’Euro de football qui se déroule actuellement en France. Le foot-business est aussi abordé par le Camerounais Dania Ebongue dans sa tentative de comparaison du salaire des grands champions. Il en résulte des chiffres qui donnent le tournis et révèlent aussi de surprenantes disparités.

Le roi Mthimkhulu III soutient la cause des migrants Africains

– God save my Euro

Que gagnent les vainqueurs des compétitions sportives ?

Histoire / Île aux Cocos / Soweto / Rêves

Dans la recherche de la connaissance des temps anciens, beaucoup de jeunes vont se tourner vers internet qui est un outil bien pratique. Ce n’est pas le cas d’Amina qui va aller plutôt interroger son grand-père. Ainsi débute une série de billets sur l’histoire de la Guinée initiée par le blogueur Bah Oumar. Carole nous emmène faire une petite escapade dans l’Ile aux Cocos, un sanctuaire où vivent encore de nombreuses espèces d’oiseaux rares et protégées. Retour en Afrique du sud, où Amélie Jacques raconte les sons, les odeurs et les couleurs des matins de Soweto. Le personnage raconté par Jule souffre d’un amour qui ne marchera jamais. Quant au poète David Kamdem, il jette un regard triste sur son quotidien et rêve au jour où il pourra s’arracher de cette vie morne pour partir et devenir lui-même.

Les douze clés de l’insatiable roi Koromata (première partie)

Rodrigues : l’Île aux Cocos, l’île aux oiseaux

–  Elle l’aime

Matinale

Parce que je rêve d’être moi-même

Focus sur…

 Le Messager d’Afrique depuis Ouagadougou

Capture Boukari Ouedraogo

Boukari Ouédraogo est l’un des vétérans de Mondoblog, puisqu’il fait partie des tous premiers blogueurs de la plateforme. Depuis bientôt six ans, il se sert de son blog pour relayer son travail d’activiste sur le terrain au Burkina Faso. Très engagé sur les questions sociales et politiques, il s’est très vite imposé comme étant un relais sérieux de l’information sur ces sujets. L’un de ses principaux faits d’arme fut sa couverture remarquable des événements qui ont entouré en octobre 2014 la chute de  Blaise Compaoré, l’ancien président de son pays. Il a récidivé en septembre 2015 quand les militaires ont tenté de s’emparer du pouvoir. D’une plume incisive et affutée, il dépeint le quotidien des populations de son pays en mettant toujours un point d’honneur à s’interroger sur ce qui pourrait ou devrait être fait pour améliorer leurs conditions de vie.

A bientôt!

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *