La déclaration d’amour d’un Belge aux blogueurs/ses francophones

Blogueur,

Blogueur tu dis l’amour dans un bus à Mada,

Tu rimes et puis tu rapes, pour Christine ou Rindra.

Blogueur,

Quand tu as fait rimer l’amour avec un A

Tu disais Samantha, Rindra ou bien Sonia,

Moi blogueur, j’entendais le A de Africa.

Blogueuse,

Blogueuse quand tu écris tes mots au loin, là-bas

Moi je vois Conakry, Lomé et Douala,

Je m’envole en un mot de Dakar à Tana.

Blogueuse,

Blogueuse, tu écris et moi, quand je lis ça,

J’entends Césaire, Senghor et j’entends Kourouma

Ils ont un nom, ces mots et c’est francofonia.

Blogueur,

Blogueur, que tu t’engages ou que tu n’t’engages pas,

Tes mots sont politiques car toi, tu vis là-bas

Où le pouvoir voudrait des mots propaganda

Mais toi, tu dis tout haut ce qu’ils pensent tout bas.

Blogueuse,

Blogueuse d’Haïti, de Kin ou de Brazza,

Blogueuse tu écris et moi quand je lis ça,

Moi j’entends Sankara, Mandela, Lumumba

Au féminin en plus, c’est encore plus fort, ça.

Blogueur,

Blogueur, chante ta vie, ton vit, ton bangala

Et dis-toi bien qu’au loin, en Europe, chez moi,

Tes mots résonneront comme la musica

D’Tiken jah Fakoly ou Fally Ipupa.

Blogueuses,

Blogueurs à vos écrits, je leur décerne un A

Le A d’Antanarive et le A d’Africa,

Le A d’ « Attends, j’arrive », « c’est comment ? » « on est là ! »

Par Tanguy Wera

À propos de l'auteur

Journaliste en apprentissage chez RFi, à l'Atelier des Médias et Mondoblog

Archives par auteur

2 Commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE