Comment éditer son billet

chat-stylo-rouge

Une fois les fautes d’orthographe et de syntaxe évacuées, l’édition du billet est une étape importante pour fidéliser son lecteur. Un texte de qualité, c’est cool, mais un texte agréable visuellement, c’est encore mieux ! Pour un esprit sain dans un corps sain, voici un tutoriel sur l’édition de ton billet Mondoblog.

Tous les points listés dans ce blog sont vérifiés par l’équipe de Mondoblog, pour chaque billet publié, avant de les partager sur les réseaux sociaux et sur la page d’accueil de Mondoblog. Donc si vous vous voulez nous inciter à partager vos billets, suivez le guide !

Dans le corps du texte

Le titre

Le titre est la tête pensante du reste du billet. Il doit répondre à au moins quatre questions :

  • Qui est le sujet du billet ?
  • Quand se déroule l’action ?
  • se passe-t-elle ?
  • Quelle est cette action (quoi ?)

En plus, il peut aussi répondre à :

  • Comment se déroule-t-elle ?
  • Pourquoi ?

Le titre ne doit pas comporter de slash / ni deux points : (sauf exceptions, voir captures d’écran), et ne doit jamais comporter de point final.

Le titre doit mentionner le pays dont parle le billet, sauf si la ville est très connue : par exemple, tout le monde sait que New York est aux Etats-Unis, ce n’est donc pas nécessaire de le préciser.

Le titre ne peut pas être une question (sauf exception) : il apporte une information certaine et sourcée, donc une affirmation. Il doit être court et concret, pour attirer l’oeil et être partagé facilement sur les réseaux sociaux.

A droite, un exemple de titre qui fonctionne avec les deux points et un point d’interrogation (double exception !). On aurait aussi pu écrire : « Pourquoi il faut se former à l’ère du numérique, et comment y parvenir ».

Nous ne sommes pas totalement rigides. Tu trouves que ton article est vachement mieux avec un titre plus mystérieux et moins informatif, go ! 

Le chapô (ou chapeau)

C’est une phrase courte d’une à trois lignes grand maximum, qui vient entre le titre et le début du billet. Il doit poser clairement le sujet du billet, donner envie de le lire, tout en étant compréhensible indépendamment du titre. En effet, tous les lecteurs ne lisent pas les billets du début à la fin et dans l’ordre logique !

Le chapeau répond aussi aux questions du titre, avec si possible les même mots pour améliorer le référencement. Ces mots-clés seront aussi utilisés pour intituler les images, la rubrique “Étiquettes” et l’extrait (on va y revenir).

Un exemple de chapeau (en gras) réussi : clair, précis, qui expose bien le sujet mais qui est compréhensible même si on ne regarde pas le titre.

L’accroche (ou l’attaque)

C’est la phrase qui débute le billet et qui doit donner envie de le lire. Elle doit être courte et peut dire par exemple pourquoi tu as choisi de traiter ce sujet, le contexte dans lequel ce sujet intervient… Le but, comme son nom l’indique, c’est qu’après cette phrase ton lecteur soit alpagué, tel le chaland d’eau douce. 

via Giphy

Le texte

Il n’y a pas de longueur minimale ou maximale pour un billet. L’important est le lecteur le lise jusqu’au bout ! Il faut donc que le sujet et l’angle soient intéressants et originaux, que le billet soit bien écrit et bien édité. 

On lit souvent qu’il faut faire court pour être efficace. C’est juste, mais les phrases longues ne sont pas non plus interdites, à la condition expresse qu’elles soient compréhensibles et qu’il y ait du rythme ! Si toutes les phrases font trois lignes, personne ne lira le billet. Il ne faut pas donc hésiter à mettre des points permettre au lecteur de respirer.

Deux trucs pour éviter d’être long :

  • Une phrase = une idée ou un fait. Une phrase doit contenir une seule et unique idée (ou un fait). S’il y en a deux, c’est que tu peux mettre un point et commencer une nouvelle phrase. Mettre un point permet aussi au lecteur de digérer ce qu’il vient de lire, de faire une pause, de réfléchir, bref de garder le fil !
  • Relis toi à haute voix. Si une phrase est trop longue, tu vas t’en rendre compte.

Petit rappel utile : n’écris pas en majuscules, SINON ON A L’IMPRESSION QUE TU CRIES ET C’EST DÉSAGRÉABLE POUR LE LECTEUR.

via Giphy

Les intertitres

L’intertitre est une aération qui permet :

  • au billet de ne pas avoir l’aspect d’un gros bloc de texte ;
  • d’attirer l’oeil du lecteur ;
  • de lui donner envie de lire, et de continuer à lire.

Il intervient entre deux paragraphes, eux-mêmes composés de trois à cinq phrases.

C’est une phrase sans point qui résume le paragraphe ou les paragraphes à suivre, ou bien qui donne l’idée forte de ce qui suit. Il peut être une citation extraite du texte, un fait saillant ou un chiffre tiré du paragraphe qui suit… Souvent, c’est une phrase sans verbe.

Le billet ne doit pas commencer par un intertitre. Le premier intertitre doit se situer après deux paragraphes minimum.

La règle à retenir : l’intertitre doit être court et avoir un rapport avec le paragraphe qui suit.

Un exemple d’intertitre réussi

Les paragraphes

Tout comme une phrase = une idée ou un fait, un paragraphe = un argument ou un moment de l’histoire. La règle : quand je change de sujet, de point de vue ou d’argument, je vais à la ligne !

La chute

La chute est la dernière phrase (ou les dernières phrases) d’un paragraphe. C’est elle qui va laisser l’impression finale au lecteur, il faut donc la soigner !

 

Hors texte

Le crédit photo

Le crédit photo est extrêmement important. Il faut toujours, toujours, toujours le préciser, même si la photo est libre de droit, même si vous êtes l’auteur de la photo. Le crédit doit contenir l’auteur de la photo et la source (voir un exemple ci-dessous).

Cas particulier : les images sous licence Creative Commons 0 (zéro) et/ou dans le domaine public peuvent être réutilisées sans citer l’auteur. Sur Mondoblog, nous vous demandons de mettre quand même le crédit, ça facilite le travail de l’équipe : pas besoin de vérifier que la photo est bien libre de droits si c’est écrit !

Si la photo n’est pas libre de droits mais que vous avez l’autorisation de l’ayant droit de l’utiliser, il faut quand même mettre le crédit et préciser que vous avez l’autorisation avec une formule du type “Crédit photo : Machin Truc, avec son aimable autorisation”.

Voici un tutoriel Mondoblog pour trouver des images libres de droit, et même un deuxième tutoriel !

 

La légende

La légende permet au lecteur de savoir ce qu’il regarde. Elle est aussi importante que le reste du billet.

Elle doit comporter les informations suivantes :

  • Qui est sur la photo ? Si plusieurs personnes sont présentes, préciser entre parenthèses qui est au centre, à droite, à l’arrière-plan, etc.
  • Que représente la photo (quoi) ?
  • la photo a-t-elle prise ? Précisez toujours le pays, ainsi que la ville, et si nécessaire le quartier et la rue.
  • Quand la photo a-t-elle prise ? L’année est le plus important, et si un événement précis est représenté, le jour doit être précisé.

Si la photo est une simple image d’illustration, mettez quand même une légende et précisez entre parenthèses « photo d’illustration ».

La légende, l’auteur, la source : tout y est !

Les informations à préciser

Quand vous ajoutez une image dans un billet, remplissez bien les quatre champs « titre, légende, texte alternatif et description ».

Les champs « titre » et « texte alternatif » sont identiques, ils doivent contenir une série de mots-clés qui décrivent l’image (pour pouvoir la retrouver facilement) et se rapportent à l’article (pour le référencement).

Les champs « légende » et « description » sont également identiques, ils doivent contenir la légende et le crédit.

Exemple des infos à préciser

Les liens externes

Les liens externes servent à améliorer le référencement, mais ils permettent aussi d’établir un lien de confiance avec les lecteurs : si, en plus de parler d’un fait, d’un chiffre ou d’une citation, je donne le lien vers ma source, le lecteur sait que je n’invente pas et qu’il peut me faire confiance. Ce n’est pas parce qu’il y a un lien externe dans un billet que le lecteur va cliquer dessus et oublier le billet !

Pour éviter ça, il faut bien soigner son ancre, c’est-à-dire le texte qui contient le lien renvoyant vers la page web qui m’intéresse. L’ancre doit se situer sur une partie de phrase (jamais une phrase entière ; si la phrase est très courte, évitez simplement de mettre le lien sur le premier mot) qui est en rapport avec le lien. L’ancre peut se situer sur un mot ou deux, ou bien sur une proposition entière, il n’y a pas vraiment de règle en la matière. La seule question à se poser : est-ce logique ?

Dans cet exemple, le lien (en bleu) renvoie à un article qui parle de gens pour qui Internet se résume aux réseaux sociaux : l’ancre est donc placée logiquement sur ces mots.

 

Autre exemple : le lien (en bleu) renvoie vers le site de SOS Esclaves, il est donc placé seulement sur « SOS Esclaves », pas plus pas moins.

Un lien externe peut aussi servir d’intertitre. Dans ce cas, le lien doit être clairement comme tel : il doit être séparé du corps du texte, par la couleur et/ou l’épaisseur du texte, et par un repère visuel, qui peut être une flèche.

Un exemple de lien (en bleu) qui peut servir d’intertitre

Voici un tutoriel pour apprendre à insérer des liens dans vos articles.

L’insertion de contenus

Quand un billet parle d’une chanson, d’un post Facebook, d’une vidéo ou d’un document disponible sur Internet, il est important non seulement d’en donner directement la source au lecteur (cf. plus haut), mais aussi de l’intégrer directement dans le billet. Pourquoi ? Parce que le lecteur est distrait et fainéant, il n’a pas de temps à perdre à cliquer sur un lien pour regarder une vidéo puis revenir ensuite au billet.

Pour apprendre à insérer des contenus, c’est par ici :

Les étiquettes

Les étiquettes (auparavant appelées « mots-clés » dans WordPress) sont très importantes pour le référencement et pour organiser son blog. Pensez-y pour chaque billet !

Voici un tutoriel qui vous explique le fonctionnement des étiquettes et des catégories.

L’extrait

Vous avez surement remarqué que quand votre article est publié sur la page d’accueil de Mondoblog, il est accompagné d’un court texte qui donne envie de le lire. Ce texte, c’est l’extrait.

Encadrés en rouge, les extraits des articles

L’extrait doit être écrit par le blogueur ! Il se trouve tout en bas de la page, sous le billet et le plugin SEO. Il doit faire deux ou trois phrases, pas plus, et donner envie de lire le texte.

Pensez à l’extrait

Le SEO (plugin Yoast)

« L’optimisation pour les moteurs de recherche, ou SEO (pour search engine optimisation), est un ensemble de techniques pour optimiser la visibilité d’une page web dans les pages de résultats de recherche. Ces techniques cherchent à améliorer la compréhension par les robots d’indexation de la thématique et du contenu d’une ou de l’ensemble des pages d’un site web et à augmenter le trafic naturel du site […]

Le SEO représente un véritable enjeu à plusieurs niveaux : – Rendre son site visible de façon pérenne. – Permettre le référencement. – Capter du trafic qualifié depuis les moteurs de recherche. – Augmenter le nombre de conversions. – Construire une image de marque en direction des internautes. » – Wikipédia

Vous l’aurez compris, le SEO, c’est important ! Heureusement, Mondoblog utilise Yoast SEO, un plugin WordPress installé par défaut qui fait l’essentiel du travail pour nous. Il suffit de remplir les cases !

  • Titre SEO : c’est le titre qui apparaîtra dans les résultats de recherche Google et dans les aperçus sur Facebook, Twitter, etc.
  • Identifiant : c’est la même chose que l’URL de l’article, il doit contenir les mots-clés les plus importants du billet (pour tout savoir sur l’URL du billet, c’est par ici).
  • Méta description : c’est le petit texte qui apparaît sous les résultats de recherche Google et dans les aperçus sur Facebook, Twitter, etc.
  • Mot-clé principal : le concept central du billet.

Pour améliorer le référencement, lire aussi ces deux tutoriels :

C’est fini !

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *