Les pépites de Mondoblog : retour sur le Mondial 2018

Bonjour à toutes et à tous,

La Coupe du monde de football, la 21ème du nom, a définitivement tiré sa révérence ce dimanche 15 juillet 2018 sur une victoire en apothéose de la France sur la Croatie, sur un score de 4 buts à 2. Rendez-vous est pris pour la prochaine édition, en 2022 au Qatar. Le tournoi a été suivi par des milliards de fans dans le monde et au nombre entre elles, des dizaines de mondoblogueurs, qui n’ont pas manqué de faire vivre la compétition, qui sur le site MondoMondial 2018, le mini-site consacré à la couverture de la coupe du monde, qui sur leur propre blog. Sélection.

Coup de projecteur: les Russes n’aiment pas perdre

L’équipe nationale de football de la Russie moderne n’a jamais rien remporté. Ce n’est pas pour autant que les supporters russes sont moins exigeants envers leur sélection. La blogueuse russe Kristina Berkut raconte que chaque contre-performance est vécue comme un drame dans le pays. Le Russe n’aime pas perdre. Ce trait, accolé à un caractère plutôt affirmé des ex-sujets des tsars, fait un cocktail explosif.

 

VAR / Fièvre / Humour

La principale nouveauté de cette 21ème Coupe du monde en Russie est l’introduction de l’arbitrage vidéo-assistée, autrement dit la « VAR ». Censée faire taire les polémiques en introduisant une aide qui rendraient les décisions arbitrales plus justes, Lucrèce Gandigbe explique qu’elle en a créé d’autres.

La VAR, star controversée du mondial 2018

Il faut dire que des contestations, l’assistance vidéo de l’arbitrage en a suscitées pendant ce mondial. Tchakounté Kemayou a pris la peine de lister quelques situations de jeu durant le tournoi qui ont été peu glorieuses pour cette technologie nouvelle. Qui en définitive, a selon lui, beaucoup perturbé le déroulement des rencontres.

Pourquoi l’arbitrage vidéo perturbe le cours du jeu

 

Bel Air est un quartier situé à l’est de Kinshasa, en République Démocratique du Congo. Un quartier qui a la particularité d’être défavorisé. Ce qui n’empêche pas ses habitants, notamment ses enfants, d’être pris dans la fièvre du football. Pour voir les matchs à la TV, ils ont parcouru jusqu’à deux kilomètres chaque jour, suivis par Jean-Hilaire Shotsha.

A Kinshasa, des enfants font 2 kilomètres à pied pour suivre le Mondial

 

La Coupe du monde est un événement qui donne immanquablement à voir des images insolites et loufoques, que ce soit sur le pré, dans les gradins et même en dehors des stades. Kouakou Kouadio a parcouru le réseau social Twitter et en a découvert quelques-unes, qui donnent à sourire.

Lancement du mondial, les internautes ont de l’humour

 

Afrique / Business / Duel / Elimination

Sur la ligne de départ de la Coupe du monde 2018 figuraient cinq équipes africaines : le Nigéria, le Maroc, la Tunisie, L’Egypte et le Nigéria. Toutes ces équipes ont chacune porté les espoirs de victoire du Continent et avaient chacune des forces dont elles pouvaient se prévaloir et des faiblesses susceptibles de les faire déjouer. Siata Traoré les a disséquées, donnant à voir leurs atouts et points faibles.

J’ai scruté les forces et faiblesses des équipes africaines au Mondial 2018

 

Le Togo n’a pas fait partie des pays qualifiés pour cette édition russe de la Coupe du monde. Mais l’absence de l’équipe nationale de ce petit pays de l’Afrique de l’ouest n’a pourtant pas empêché certains acteurs qui y travaillent de faire du chiffre, comme le détaille Elie Akue.

Les grands gagnants de la coupe du monde 2018 à Lomé

 

Le Bénin a une particularité : le pays ne s’est jamais qualifié pour la grand-messe du football mondial. D’aucuns se sont demandé pourquoi. Et au détour d’une publication sur Twitter, Atman Bouba en a trouvé la réponse, sous la forme d’un tweet très inspiré et particulièrement humoristique.

Voici pourquoi le Bénin ne va jamais à la coupe du monde de football

 

La demi-finale opposant la Belgique à la France était annoncée comme explosive. Au vu des acteurs sur le terrain et aussi au vu de l’histoire commune des deux pays. Comme l’explique Frank Ngonga, ce duel s’est déplacé vers les rives du fleuve Congo, mettant face à face les deux capitales les plus proches du monde: la « française » Brazzaville et la « belge » Kinshasa.

France contre Belgique, vous voulez plutôt dire Matonge VS Chateau-Rouge

 

Quinze rencontres disputées, pour dix défaites, trois victoires et deux nuls. Tel est le bilan, peu reluisant, de la participation des cinq équipes africaines en Russie. Toutes ont donc été éliminées dès le premier tour. Face à ce constat, Anani Agboh veut déterminer les causes de cette sortie de route précipitée.

3 raisons de la déroute des 5 équipes africaines à la coupe du monde 2018

 

Allemagne – Brésil

Le blogueur haïtien Garens Jean-Louis avait une équipe favorite pour cette Coupe du monde : la Nationalmannschaft, l’équipe nationale allemande. Parce que, comme le dit si bien le dicton le plus célèbre du football, « Le football est un sport qui se joue à onze contre onze et à la fin, ce sont toujours les Allemands qui gagnent». Et surtout, parce que durant les quatre années qui viennent de s’écouler, cette équipe a fait montre d’une souveraineté pas souvent mise à mal.

Mondial 2018 : Je supporte l’Allemagne, et vous ?

 

Au Brésil, Serge Katembera est le témoin d’une petite révolution : pour la première fois cette année, un duo de femmes commente les matchs de la Coupe du monde à la télévision. Dans le pays du football-roi, pareil scénario ne s’était jamais produit auparavant.

Coupe du monde 2018 : au Brésil, les chaînes de télévision font leur « révolution sexuelle »

 

A bientôt

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *