Les pépites de Mondoblog : Madagascar à la une

Bonjour à toutes et à tous,

Madagascar occupe une bonne place dans cette édition de l’infolettre Mondoblog, ceci grâce à ses agglomérations aux antipodes les unes des autres. D’autres villes du continent africain ont attiré l’oeil et l’intérêt des blogueurs pendant les semaines écoulées. Les autres sujets ayant retenu leur attention est l’éducation et, malheureusement, les agressions sexuelles. 

 

Coup de projecteur : bidonvilles et propagande

C’est une réalité qu’on peut observer dans la plupart des villes du monde et bien évidemment, Antananarivo n’y échappe pas : celle des bidonvilles. La capitale de Madagascar (qui, on le rappelle, est l’un des pays les plus pauvres du monde), abrite en son coeur le quartier de La Réunion Kely, un large bidonville dans lequel survivent des milliers de personnes. Fenosoa Sergia est partie dans ce dans ce quartier, dans le but de le décrire et de raconter la vie de ses habitants, leurs espoirs, leurs rêves, leurs difficultés, leur quotidien. Ce lieu insalubre, pauvre et à priori sans grand intérêt est pourtant pris d’assaut par les hommes politiques lors des périodes électorales, espérant corrompre ces personnes démunies et résignées avec des discours souvent trompeurs et quelques cadeaux, dans le but d’obtenir leurs voix.

bidonville-La-Reunion-Kely-Antananarivo-madagascar-pauvrete

 

Aberomana / Foulpointe / Koudougou / Agdal

C’est dans un endroit où le temps semble s’être arrêté depuis plusieurs décennies que Lalah Ariniaina est arrivée l’année dernière : le village d’Amberomena. Elle a été heurtée par les conditions de vie de ses habitants. Mais elle a réalisé que malgré tout, ces personnes étaient heureuses de la manière dont elles vivent, même si, de son point de vue, ils sont dans le dénuement.

Amberomena, un village malgache figé dans le temps

 

C’est une lecture étrange. Adrien attaque de bien mauvaise façon la description de Foulpointe, une ville située à quelques encablures de la ville portuaire de Toamasina. Le semble nourrir beaucoup de griefs à l’encontre de ce coin de Madagascar. Cela cache en réalité une affection certaine pour cette petite bourgade balnéaire. Où il aime s’évader. Qu’il invite à découvrir.

« Foulpointe »: 50, long, kilomètres vers la plage

 

Koudougou est une ville burkinabè qui possède une grande histoire et qui recèle de nombreuses richesses. Comme par exemple le Dolo, la bière de mil traditionnelle, devenue une sorte de boisson nationale. Un breuvage qui  réussit à battre en brèche les autres bières, même importées, nous dit Maxime Compaoré.

Koudougou : sa bière locale aussi

 

Les maisons peintes en blanc, les taxis bleus, un quartier chic aux rues larges, le traditionnel couscous du vendredi, le tramway… C’est officiel : Hippolyte Batumbla est bel et bien à Agdal, le quartier cossu de Rabat, la capitale du Maroc. Et il n’en tarit pas d’éloges.

Agdal, le petit paradis du Maroc

 

Technologie / Culture / Pédagogie

On ne le sait pas forcément, mais dans les années 1970 le codage informatique était dévolu aux femmes. Ce travail était alors considéré comme peu prestigieux. Dans cet article fourni, Arlette Desireexplique que l’informatique, domaine devenu sexy, ne l’a pas été pour les femmes. Et ne l’est toujours pas, d’ailleurs.

La technologie est-elle suffisamment sexy pour les femmes ?

 

La seule présence de la culture dans les systèmes éducatif haïtien est la littérature. Pourtant, la culture, ce n’est pas que cela. Le blogueur Garens Jean-Louis milite pour que dans les écoles de son pays présentent chaque élément du patrimoine culturel.

Pour l’éducation culturelle et artistique dans nos écoles

 

C’est une série de dessins humoristiques qui inversent le rapport maitre-élève. Notamment sur la question des devoirs. Celles et ceux qui ont déjà fait l’école ont expérimenté les conséquences d’un devoir non faits. Sauf que, relève Hippolyte Kitambala, les profs ont eux aussi des devoirs et qu’ils ne font pas toujours…

La « Prof…. crastination », une insolite pédagogique pour sourire ?

Attouchements / Inceste

C’est une histoire malheureusement devenue banale. L’histoire des attouchements sexuels perpétrés sur des mineures. L’horreur dans l’horreur étant que ces actes sont l’œuvre de proches. De très proches. Des membres de la famille. Ici, il s’agit d’un oncle, qui a sévi sur deux sœurs, sur ses nièces. Une histoire racontée tout en pudeur par Omaw Buame.

Jeunes, seules et agressées

 

Mariette Tchamda est tourmentée. Ce depuis qu’elle a été mise au courant d’un cas d’inceste dans son voisinage. Une histoire dans laquelle se trouve impliquée une mineure. Des questions taraudent la blogueuse. Elle se demande comment protéger les femmes et les filles victimes de ces agressions.

Le loup était dans la bergerie (Une histoire d’inceste)

1 Commentaire

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.