Les pépites de Mondoblog : New York, foodporn

Bonjour,

Bienvenue dans cette infolettre Mondoblog numéro 83. A la une de cette édition, nous avons la Grosse Pomme et son climat changeant, l’addiction à une forme d’art popularisée par le Web, ce dernier au passage célèbrant ses trente ans. Il est en outre aussi question des femmes, de violence conjugale, de l’égalité des genres, d’hormones. Et malheureusement, aussi de meurtres.

Explications.

Coup de projecteur : il était une fois le cycle menstruel…

Avant d’être un blogueur, Abdoulaye Diop est un gynécologue-obstétricien. Il aborde dans cet article rempli de références à la vie quotidienne, la question du cycle menstruel. Malgré le travail d’information à la fois dans les écoles (par les programmes académiques) et par les campagnes menées sur le terrain auprès des populations, il existe de larges pans des populations qui ignorent encore tout du fonctionnement de l’appareil reproducteur de la femme. Le docteur-blogueur revient une nouvelle fois sur la mécanique (ou plus précisément sur la chimie) du cycle menstruel.

 

Violences conjugales / Inégalité / Assassinat

Ce texte de Job Peter est probablement une fiction, mais il raconte bien le calvaire de la violence conjugale. Un mal bien souvent secret, que la victime tait à cause de la honte, du déshonneur, de la peur. Et même quand il arrive que la victime s’échappe du foyer violent, son bourreau la cherche, la trouve et cherche à mettre fin à ses jours.

J’ai aimé un meurtrier 

 

Un proverbe est très célèbre sur la Grande Île. Appris aux enfants dès la petite école, elle dit : “Fanaka malemy ny vehivahy”. Ce qui signifie : la femme est un meuble fragile. Un proverbe qui irrite particulièrement Sophie Bella. La femme n’est pas un être fragile, elle est forte, elle a des droits égaux à celui des hommes. Elle a des idées pour qu’à Madagascar et ailleurs dans le monde, cet objectif d’égalité soit atteint.

#Mondochallenge : Dix solutions pour plus d’égalité entre femmes et hommes

 

Un lycéen a brutalement perdu la vie le 29 mars à Douala, au Cameroun. Il a été mortellement poignardé par l’un de ses camarades. Un fait divers qui a choqué l’opinion camerounaise. Pour Dania Ebongue, cet événement est de la responsabilité de toute une société, qui a laissé dépérir ses mœurs et le devoir de transmission qui doivent être la colonne vertébrale de tout les ensembles humains.

Élève assassiné au Lycée Bilingue de Deido : tous coupables !

 

Danse / Gaou / Force

Une jeune femme danse dans la rue. Un jour pluvieux, pourtant plein été. Elle danse, personne ne sait pourquoi. Elle la première. Elle danse, c’est tout. Sous les larmes du ciel, elle jubile. Elle ne fera pas la une des journaux, il se peut même que personne ne l’ait remarquée. Il y bien des années, quand elle avait 18 ans, Jule avait dansé sous la pluie, dans une rue de New York.

22, Catherine Street

 

En 2013, François Boudadébarque à New York. Lui qui arrive de Ouagadougou, est cueilli par le froid du début de l’hiver. Ceci en rajoute à la confusion de de se retrouver dans une ville qui n’a pas grand-chose à voir avec la capitale du Burkina Faso. Mais le blogueur a de la ressource, il sait rapidement s’adapter. Il raconte comment.

Mon premier Gaou à New York

 

Comme toujours avec Eric Leeuwerck, tout part d’un fait divers qui se produit à un endroit quelconque dans le monde. Lequel fait divers lui sert de point de départ pour l’explication d’un fait scientifique. Dans une nouvelle chronique, il interroge la capacité de l’être humain à résister à l’appel du « côté obscur de la force ».

Ancien prof de chimie, il monte son labo de fabrication de drogues dans son grenier

 

Web / Foodporn / Salon

l y a quelques semaines, le World Wide Web (le Web, pour les intimes, célébrait son trentième anniversaire. L’occasion pour la Béninoise Lucrèce Gandigbe de revenir sur la petite histoire du www, ces trois lettres qui ont changé du tout au tout les rapports sociaux et les échanges entre les humains.

30 faits plus ou moins marquants de l’histoire du web (1ère partie)

 

Nanou Rakoto est une adepte du foodporn, cette pratique engendrée par les réseaux sociaux, qui consiste à photographier ce que l’on mange et à le partager. La jeune Malgache en a d’ailleurs fait un art à part entière, avec une focalisation sur la gastronomie coréenne. La blogueuse Fenosoa Sergia l’a rencontrée pour en savoir plus sur cette passion.

À la découverte du food porn coréen de Nanou Rakoto !

 

En mars dernier s’est tenue à N’Djaména, la capitale du Tchad, la première édition du Salon Africain de l’Agriculture. Annadjib Ramadane s’y est rendu, pour découvrir les produits agricoles provenant de toutes les régions du continent. Découvertes qu’il partage dans ce billet, photos à l’appui.

Ma visite au Salon africain de l’agriculture

 

Mondoblog audio

Dans cette édition de l’infolettre, nous vous proposons d’écouter le Mondoblogueuse Tchadienne Sandrine Naguertiga, qui lit un extrait de son article « L’université du future en Afrique, un défi à relever grâce aux e-cours », publié le 26 septembre 2017.

À propos de l'auteur

René Jackson Nkowa

Diplômé de faculté de droit et d'école de commerce, je me passionne pour la communication, le management et l'écriture. Un peu geek sur les bords, j'aborde la vie avec une certaine poésie. Bonne lecture.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.