Pourvu que 2017 ne soit pas comme 2016 au Cameroun

L’année dernière à la même période, les gens que je rencontrais me disaient que « Je te souhaite une bonne année 2016 ». Certains me promettaient la santé, d’autres me promettaient le mariage avec beaucoup-beaucoup de bonheur à la clé, et mon horoscope est même allé jusqu’à me faire miroiter la prospérité… Tsuip !