Maahlox, mouff ta maman !

Quand je vois comment quelqu’un qui est censé représenter un modèle pour la jeunesse camerounaise se comporte comme un cochon sur les réseaux sociaux, je suis vraiment un peu dérangé. Et le pire dans tout ça, c’est que Maahlox LeVibeur n’est pas la seule personne à condamner dans cette histoire…

Aujourd’hui j’ai trente-cinq ans !

Quand je disais ici l’année surpassée que j’avais déjà trente-trois ans, moi-même je pensais que c’était la blague ! Mais samedi dernier pendant mon anniversaire, j’ai constaté que je viens d’avoir complètement trente-cinq ans. Et j’ai compris qu’il faut qu’on apprenne parfois à faire le bilan de notre vie…

Le Cameroun est un pays tellement dangereux…

L’autre jour en rentrant chez moi dans la soirée, je suis tombé sur deux individus qui roulaient sur une moto. J’ai d’abord pensé que c’étaient mes voisins, mais le type qui conduisait m’a dévisagé avec un regard de tueur. Et ensuite son ami est descendu avec un long couteau tranchant et en se dirigeant vers moi, puis il m’a menacé : « Je vais t’assassiner ce soir, imbécile ! »

La jalousie donne même quoi aux Camerounais ?

J’avais dragué une fille à Madagascar (c’est un quartier de Douala hein, ce n’est pas un archipel) la semaine dernière, mais c’est plutôt sa sœur qui me répondait ! Jusqu’à elle me dit que « Comment tu peux trouver deux personnes en train de discuter et tu commences subitement à baratiner la […]

En attendant que le Ciel me pardonne…

Parfois quand je suis seul, je me demande souvent si je suis vraiment une bonne personne. Parce que depuis dix ans que ma grand-mère cherche à me voir, je ne fais que lui faire de fausses promesses : « Je vais venir, Maman Gisèle ! Je vais venir à Foumban dès que j’aurai un peu de temps. »

Mais où sont donc passées mes valentines ?

Mardi dernier comme c’était le 14 février et donc la fête de la Saint-Valentin, il y a beaucoup de filles qui m’ont appelé pour me demander que « Mon chéri, est-ce qu’on peut se voir aujourd’hui ? ». Et c’est comme ça que je suis allé prendre un verre avec quelques-unes, je suis […]