Je suis enseignant, j’enseigne en saignant

Après plusieurs années d’études supérieures, diplômé d’un Master II en langue française, et après avoir brillamment réussi le concours d’entrée à l’Ecole Normale Supérieure de Yaoundé, je suis depuis bientôt 10 ans déjà, professeur certifié de Français. Ce choix, je l’ai accueilli avec humilité et reconnaissance. Ce statut de prof, […]

À bas le foot-ball au Cameroun

Le Cameroun s’est fait laminé 0 buts contre 4 face au Nigeria,  ce vendredi 1er septembre, lors d’un match comptant pour les éliminatoires de la coupe du monde Russie 2018. Depuis lors,  c’est le branle-bas au Mboa. Que n’a t-on pas entendu ? Chacun dit ce qu’il pense et toute […]

Dans les coulisses de l’Assemblée Générale des Blogueurs du Cameroun

Tous souriants, visiblement de très bonne humeur, les blogueurs camerounais se sont retrouvés en Assemblée Générale ordinaire les 12 et 13 août derniers à Yaoundé. Samedi matin, ils ont débarqué progressivement dans la somptueuse villa blanche de Montée Jouvence où ils se sont réunis, et s’y sont séparés le dimanche soir. C’est donc dans la bonne humeur et dans une ambiance d’heureuses retrouvailles que s’est déroulée cette A.G marathon de 24h.

orthographe-tutoriel

Comment rédiger un billet sans fautes d’orthographe (1ère partie)

Ce tutoriel vous fournit quelques règles orthographiques essentielles pour produire dorénavant des billets…sans coquilles. Certes, il est très difficile parfois de se repérer dans le dédale des règles de la langue de Molière. Soucieux de répondre aux questions d’orthographe qui empoisonnent plus d’un billet au quotidien, je reviens ici sur ces petits pièges qui constellent cette langue, parfois si complexe.

Vivre avec la mort au Cameroun, un défi quotidien

Ces derniers jours ont particulièrement été sanglants au Cameroun. Que de drames se sont succédés. La mort a durement frappé certains de nos compatriotes. On a ainsi vécu la tragédie de la disparition subite d’un évêque à Bafia, la boucherie humaine d’un attentat suicide à Mora, le carnage de plusieurs éléments de la gendarmerie par un de leur collègue à Kousseri, l’hécatombe d’un naufrage d’une embarcation de soldats de notre armée à Dibunsha, un parricide à Ngaoundéré, de graves accidents de circulation ça et là, et que sais-je encore ?