Destra Jean Wilter : tout pour la cause de l’évangile

Si la proclamation de l’évangile est le cadet souci de certains chrétiens, probablement en manque d’intérêt à sauver d’autres âmes, cependant pour d’autres, beaucoup plus conscients de la mission confiée dans Mathieu 28: 18, cela devient une passion, une mission à laquelle ils ne veulent pas s’en passer. Ainsi, sous […]

Rutshelle Guillaume, une « Rebelle » au sommet

‌ »Plus jamais, plus jamais de peur, plus jamais, plus jamais de pleurs. Je suis épuisée, c’est assez. Je n’ai pas à baisser les yeux, je n’ai rien volé. Je n’ai pas à baisser la tête, je n’ai pas triché » […]. Madame, Monsieur, ces paroles ne sont pas de moi. Elles sont […]

Sept vérités sur les Haïtiens en République dominicaine

Malgré des rapports politiques et diplomatiques, semant parfois des doutes quant à une bonne harmonie sociale entre les deux peuples, la République dominicaine reste néanmoins une destination privilégiée pour bon nombres d’Haïtiens, en quête d’un mieux être à leur quotidien, trop longtemps livrés à la précarité d’une société, n’offrant pas […]

Quand les murs se font art

Entretenue, abandonnée, la surface des murs a toujours été un espace de grande convoitise pour certains. Je ne parle pas de n’importe quel domaine de l’art. C’est ici du graffiti dont il s’agit.

Un dimanche de carnaval à Puerto Plata

En dépit d’une certaine inquiétude météorologique, ce dimanche 19 février 2017, la ville de Puerto Plata en République dominicaine n’a pas raté son après-midi de carnaval. Entre couleurs, danses et musiques, le grand boulevard du Malecón a été une nouvelle fois, témoin d’une ambiance populaire de toute beauté.

La petite maison délabrée

Par un matin pluvieux de janvier 2017, bravant les intempéries qui menacent la ville, après une vingtaine de minutes de route, me voici à Palo Blanco, une petite localité située au Nord de Puerto Plata en République dominicaine. J’allais voir un ami fraîchement revenu d’Haïti. Ici, comme dans beaucoup d’autres […]

Éloge de la vie nocturne

Un samedi soir de novembre, le ciel grisâtre laisse peu de bonnes prévisions à la vie nocturne. Mais ici, en République dominicaine, le peuple souverain est né avec une prédisposition génétique liée au plaisir, on n’a pas besoin du beau temps pour répondre à l’appel du divertissement. Je me retrouve une nouvelle fois perdu dans les bras de la nuit à Puerto Plata.

Le cireur de bottes et son journal

Il est à peine treize heures. Le soleil se balade librement dans le ciel limpide de Puerto Plata. Entre-temps, la température avoisine les 30°C. Le climat s’intensifie au fil des minutes. Les rues de la ville connaissent une allure pressante. Des enfants reviennent de l’école. Les concerts des véhicules nuisent […]

La fille qui ne croit plus en l’amour

Une, deux, trois expériences au compteur, la mémoire encombrée d’épouvantables souvenirs, l’âme encore alourdie par la haine […], à seulement vingt-six ans, Jeanne songe déjà à fermer la parenthèse de sa vie amoureuse. Pourtant avant, elle s’y accrochait avec une naïveté maladive. Aujourd’hui, entre angoisse et méfiance, le présent a […]

L’ennui de la distance

Il est à peine jour, la nuit s’en alla dans une discrétion inhabituelle. Elle a emporté sur ses bras meurtriers, le cadavre de mes rêves avortés. L’insomnie a eu encore raison de mon sommeil, une nouvelle fois troublé par son absence, de plus en plus insupportable.