inacheve-liban

Inachevé

Résultat des courses : le Musée de la Mémoire ou Beit Beyrouth reste fermé au public alors que les travaux sont finis depuis plus d’un an. Parce qu’on ne sait pas comment gérer notre mémoire ; parce qu’on l’évite. L’artiste Zena el Khalil obtiendra cependant l’autorisation généreuse, de la Municipalité de Beyrouth, d’y faire une exposition en septembre, autour du thème de la Paix et de la Réconciliation.

Chercher un appartement seule à Beyrouth

J’ai arpenté les rues de Beyrouth, du moins de plusieurs quartiers, une par une, les rues de certains bourgs en hauteur aussi. Quoi de mieux que de marcher et de rencontrer les gens du quartier, pour connaitre, reconnaître et se reconnecter. A la recherche d’un appartement, mieux que tous les agents immobiliers, les habitants du quartier. Chaque jour, j’ai compris un peu mieux ou encore une fois, ce qui m’attachait au pays.

Paysage de nos larmes

Croire ou ne pas croire ? Telle est la question quasiment ontologique – du même ordre que la shakespearienne ‘‘Etre ou ne pas être’’ – que pose le spectacle ‘Paysage de nos Larmes’ du Collectif Kahraba. Croire ou ne pas croire ? En Dieu ?

En cas de doute… Conversation du soir

Ecrit il y a plus de deux ans, sur une commande spéciale qui n’a plus vu le jour; le climat actuel délétère, le doute qui me saisit quant a mon choix de résidence, et le récent départ de Samir Frangie, grand défenseur de l’amour du Liban, m’a donné envie de relire ce texte. Pour comprendre un peu pourquoi malgré déchets et déchéance, nous sommes toujours habités par ce lieu ou nous sommes nés.

Beyrouth Barcelone, Espace de vil…le

L’architecture crée l’atmosphère. Tadao Ando, lauréat du prix Pritzker en 1995, équivalent du prix Nobel en architecture dont l’œuvre traduit le rapport particulier des japonais à la nature, fait remarquer que «l’objet de l’architecture est de créer des boites pour y faire naitre des relations humaines (…) des boites dans lesquelles s’unissent l’homme et la nature».

Samir Frangie, l’appel du Liban

Il est rare qu’un homme politique ose les mots de bienveillance, de non violence, d’empathie, dans notre partie du monde. Qu’il se plonge dans les écrits de Matthieu Ricard, moine bouddhiste, ami du Dalai Lama, chantre de la compassion. Samir Frangié lisait Plaidoyer pour l’altruisme et s’intéressait également aux neurosciences. […]

Tous mes voeux

Les cartes de vœux sont mortes. Les vœux sont morts. Il est rare que l’on vous veuille quelque chose. «Ti voglio bene»  en italien veut dire je t’aime, «je te veux du bien», traduction littérale. De bons vœux, quand on aime. Ecrire, les cartes de vœux me forçait à penser […]

Le petit homme aux allumettes

Il lui dit qu’il était triste à cause de «la petite fille aux allumettes». Il n’était pas petit celui qui disait cela, mais il aimait parler avec des métaphores. Il était même grand, mastoc. Si grand qu’il en redevenait presque petit. Violent, enfant. Il se racontait des histoires, et il […]

Go Home; where about?

Elles sont Libanaises, elles sont femmes, elles sont de générations différentes ; Iranienne, Bulgare, toute exilées, elles ont un lien à Paris, elles me passionnent. D’aucun me reproche d’écrire toujours sur les femmes ; ça n’est en rien sexiste ; simplement que leurs histoires ou leurs écrits – peut être parce qu’elles se […]