Hier encore j’étais une fille

Lui, on l’appelait E… et il venait d’un cocon familial très ancré dans la hiérarchie sociale. La vingtaine et en deuxième année de fac. Brillant, sans vices, il collectionnait et brisait les cœurs. Elle, avait 4 ans de moins et venait d’entrer au lycée. Jeune fille bien éduquée, jusque là […]

Le mont Kolima : Une porte ouverte sur le Fouta Djallon

situation géographique Située à 6 km à l’Est du centre urbain de Labé, Kolima est l’une des deux montagnes qui couvent Labé. deux  options s’offrent  au visiteur,la  route  Labé  -Tougué et  le  raccourci  de Fankala sur  la  route  de  Kaalan. Ce raccourci présente  une pente abrupte de 12%, poussiéreuse en […]

Divorcée à l’âge du mariage

Halima allait sur son 16 ème hivernage, la peau claire et lisse , elle était belle et avait le sourire nacré. Élancée elle paraissait avoir plus que son âge. Elle était encore au collège mais les prétendants se bousculaient au domicile familial, chacun nourrissant le rêve d’arracher cette beauté à […]

lettre à mon grand père

Je t’écris cette lettre pour m’enquérir de ton état d’outre tombe et pour savoir si tu es en pôle position là bas, toi qui as passé ta vie entre prières et méditations , tout ce que ma génération a du mal à faire actuellement.
Les cinq prières sont presque perçues comme une corvée difficile à relever pour beaucoup.

Baba Wouro: Témoin de l’histoire des peuhls du Fouta Djallon

En pular ‘’Baba wouro’’ signifie le maitre du troupeau lato sensu ce nom symbolise l’abondance et le prestige et l’histoire de cet instrument multiséculaire n’en est pas moins prestigieux. Conçu en 1650 par un chroniqueur traditionnel Farba Hammady (Farba désigne les maîtres de la parole attitrés dont la connaissance fait […]

La rançon de la honte

C’était lundi premier jour de la semaine, tout le monde ou presque s’affairait à rallier son lieu de travail pour les adultes et l’école pour les jeunes, oui tout le monde sauf le vieux Mory qui venait d’avaler un bol de bouillie de mais dont la cuvée le retenait encore […]

Comme un signe du destin

Ce mercredi bien entendu c’est l’un des jours les plus importants de la dernière décade du ramadan, c’est la nuit du vingt sixième jour et traditionnellement cette nuit n’est que célébration et ferveur adorative jusqu’au matin La veille déjà, c’est à dire le mardi j’avais passé une nuit blanche et […]

Quand voyager devient une amere epreuve

La route est impraticable ,450 km serpentant entre d’énormes montagnes depuis la mangrove jusqu’aux contreforts du Foûta Djallon.la nature y est indéniablement belle mais le mauvais état de la route occulte tout ce charme.
Il fallait rentrer à Labé car la nécessité s’imposait et il fallait braver la nationale et ses aléas, tantôt bitumée, tantôt dégradée, tantôt à l’épreuve des sillons creusés par l’eau qui reprend ses droits faute de fosses d’évacuation. La mort dans l’âme ,je devais affronter cette épreuve pour regagner mon Labé.