Logo Mondoblog

Au Faso

Tant de pluies / Ne t’ont pas autant fertilisé / Que le sang Kara versé sur ta terre/Tant d’engrais / N’ont pas autant nourri ton sol/Que la sueur de tes filles et fils…

Le prix Nobel de la gouvernance 2017 (suite)

Remplaçant à la suite d’un réaménagement technique dans le gouvernement, le fantasque ministre des affaires du ventre et du bas-ventre, parce que ce ministère faisait jaser ces idiots de défenseurs de la décence et de la pudeur, le ministre de la santé, du torse, du buste et de la poitrine démontra un réel engagement pour le combat contre le « quand c’est du sain » dans tous les domaines. Amoureux de la bonne chère, en particulier des poitrines bien fournies, et disposant des moyens de sa politique (adepte du travaillement), c’est sûr que le cancer du sein a encore des mauvais jours devant lui avec ce pro… xénète à la tête du ministère de la santé, du torse, du buste et de la poitrine. Et vraiment bravo à lui pour cette action d’une portée hautement humaniste.

Le prix Nobel de la gouvernance 2017 (1)

C’est parti pour les Prix Nobel 2017. Malheureusement celui de la gouvernance ne sera pas délivré. Nous nous autorisons comme en 2015 à le décerner, et en deux phases s’il vous plaît, preuve que cette année le prix Nobel de la gouvernance était vraiment disputé. Comme toujours, souffrez qu’on ne cite personne parce qu’apparemment encore une fois, ce ne sont pas tous les Nobel qui suscitent des félicitations.

Abidjan : « l’ouragan Ahne » a encore frappé

Gare rayée de la carte, bouillie renversée, pancartes de cabine cellulaire brisées, conteneurs écrabouillés, baraques fracassées, étales et fours réduits à néant, salon de coiffure démolis, maquis désossés et pouffes éparpillés, devantures de magasins rasées, fondations tournées, écrasée, retournés et savamment rassemblée en gravats sur lesquelles trônent fièrement de vieilles tôles.

Si l’art oratoire était une discipline aux Jeux, les gbaeurs seraient sur les trois marches du podium

En ralliant, aux premières lueurs du jour, à partir de Yopougon, le palais de la culture de Treichville par le bateau-bus de la sotra*, l’on peut avoir la chance d’effectuer la traversée de la lagune en compagnie de certains personnages à part entière, mais tout de même entièrement à part. Ce sont les gbaeurs, comme on les appelle en Côte d’Ivoire, ou si l’on veut, les bonimenteurs. Mais plus que le boniment, c’est d’une remarquable maîtrise de la parole dont font preuves ces véritables orateurs qui vous proposent des produits allant du dentifrice génial au déparasitant non moins fantastiques en passant par la pommade tout aussi miraculeuse, sans oublier la brosse à dent hors pair. Cela, dans un temps bien calibré : moins d’une dizaine de  minutes ; et par des techniques éprouvées :
Morceaux choisis :

Jeux de la Francophonie #Abidjan2017, le concours de sculpture au service du développement durable

Les jeux de la francophonie #Abidjan2017 ont été placés sur l’égide du développement durable. C’est d’ailleurs en raison de son engagement à organiser des jeux écologiques que la Côte d’Ivoire a obtenu ces 8ème jeux de la francophonie. Et le concours de sculpture qui se tient sur le site de la bibliothèque nationale est là pour le prouver.

Le concours de la sculpture au service du développement durable

Les jeux de la francophonie #Abidjan2107 ont été placés sur l’égide du développement durable. C’est d’ailleurs en raison de son engagement à organiser des jeux écologiques que la Côte d’Ivoire a obtenu ces 8ème jeux de la francophonie. Et le concours de sculpture qui se tient sur le site de la bibliothèque nationale est là pour le prouver.

Petit lexique #Nouchi à destination des jeux #Abidjan2017

L’actualité sportive et culturelle de la Côte d’Ivoire, c’est les jeux de la francophonie qui s’y tiendront du 21 au 29 juillet prochain à Abidjan. Le nouchi, véritable patrimoine linguistique et culturel ivoirien, s’y invitera certainement dans les tribunes, les quartiers et les rédactions. Visitons juste un petit peu le nouchi en rapport avec les jeux.