Cameroun

cameroun

Je viens de perdre mon travail !

Je viens de perdre mon travail. Quand je l’ai annoncé à ma mère, c’est elle qui m’a dit que « Clesio, dans la vie il y aura toujours des hauts et des bas ». C’est elle qui m’a rendu confiant et zen. Mais mon père ! Quand il a appris que j’avais été licencié, il a commencé à me téléphoner dix fois par jour, comme si j’étais devenu sa petite amie. Et donc moi ça m’a vraiment énervé, et donc parfois je ne décrochais même plus…

orange-money-grattage-cameroun

Voici comment Orange money a révolutionné le « grattage »

Auparavant lorsque quelqu’un te demandait de l’argent, tu pouvais l’esquiver en disant que « Je n’ai pas d’argent sur moi », « Aujourd’hui c’est férié », ou encore « Je vais faire comment pour t’envoyer ça loin là-bas à Fendjemenkouèt ? » Mais si tu tentes encore de dire ça aujourd’hui à un Camerounais de l’année 2018, il va directement te répondre que « Mais je dis hein, tu ne peux pas rapidement me faire un Orange money ? »

paul-biya-president-cameroun

Le talentueux monsieur Biya

Puisque tous les Camerounais le savent, la seule chose qui intéresse monsieur Paul Biya c’est sa longévité au pouvoir. C’est le seul sujet qui le préoccupe. Et même si ça fait déjà trente-six ans que ce spectacle se perpétue, personne ne peut plus douter sur le vicieux talent de ce monsieur qui vient d’être « réélu » président du Cameroun.

J’ai voté

Pour la première fois de sa vie, Ecclésiaste Deudjui a participé à une élection présidentielle au Cameroun. Il a obtenu sa carte d’électeur, s’est renseigné sur les candidats et a glissé un bulletin dans l’urne… Et il a eu l’impression de participer à l’histoire de son pays!

Pourquoi la sécurité des médias est-elle un enjeu majeur au Cameroun à la veille de la présidentielle ?

L’élection présidentielle camerounaise, prévue le 7 octobre, arrive à grand pas. Dans ce contexte, l’accès à l’information et la sécurité des journalistes sont primordiaux. Les professionnels de l’information et les forces de l’ordre se sont réunis à Douala pour discuter de ces questions.