Afrique de l’Ouest

Proverbes : les enseignements africains d’antan

Ma littérature est caractérisée par l’oralité, même si l’Afrique antique a été le berceau de l’écriture. Les connaissances sont restées gravées dans la mémoire des anciens qu’on appelle les « détenteurs ». Ces détenteurs de la parole étaient pour la plupart des griots. Ils se chargeaient de transmettre les connaissances à […]

Le mouvement jeune et citoyen malien « Trop, c’est trop » à Kidal

Le mouvement jeune et issu de la société civile, Trop, c’est trop, qui s’est illustré dans la lutte contre le référendum constitutionnel au Mali s’est rendu à Kidal pour préparer l’opération de communication caravane de paix. Cet événement dénommé  » Awnaf In Kidal  » a voyagé du 6 au 9 octobre 2017. Votre serviteur était de la délégation.

Le langage (soutenu et particulier) des Ivoiriens (2)

Les ivoiriens sont créatifs avec la langue française, par exemple, connaissez-vous l’expression « la nourriture couchée » ? Cela se dit d’un repas qu’on a mangé la veille et qu’on mangera le matin suivant. Comme on le dit à Abidjan : « trop parler donne dagbê » (le dagbê fait référence aux petites plaies qui apparaissent aux coins des lèvres), ou, si vous préférez, « parlons peu, parlons bien ». Découvrez ici le français d’Abidjan.

« One Piece » : pourquoi l’animé plait-il autant ?

Avec « One Piece », l’ennui n’est pas au programme ! Je vous le promets, vous allez rigoler. C’est l’un des points forts de cet animé. Même si le héros, Luffy, peut sembler parfois complètement stupide, il est par ailleurs vraiment charismatique. Sans pouvoir extraordinaire et sans gros muscles, il arrive toujours à se sortir de situations complexes qui peuvent sembler sans issues.

Le prix Nobel de la gouvernance 2017 (1)

C’est parti pour les Prix Nobel 2017. Malheureusement celui de la gouvernance ne sera pas délivré. Nous nous autorisons comme en 2015 à le décerner, et en deux phases s’il vous plaît, preuve que cette année le prix Nobel de la gouvernance était vraiment disputé. Comme toujours, souffrez qu’on ne cite personne parce qu’apparemment encore une fois, ce ne sont pas tous les Nobel qui suscitent des félicitations.